5 chiffres clés pour comprendre la situation de l’enfant en RDC

situation de l’enfant en RDCCHIFFRES CLÉS – Santé, scolarisation, nutrition, enregistrement des naissances, crise humanitaire… Découvrez l’essentiel de ce qu’il faut savoir pour comprendre la situation de l’enfant en RDC. 

104 décès pour 1000 naissances vivantes

La mortalité des enfants de moins de 5 ans a baissé de près de 50% depuis 1990. Les décès d’enfants dus à des maladies particulièrement dangereuses telles que la rougeole et le paludisme ont diminué de près de 70% entre 2000 et 2015. La poliomyélite, autrefois l’une des principales causes de handicap chez l’enfant comme chez l’adulte, a été éliminée de la RDC. La couverture vaccinale contre la rougeole a augmenté de 63 à 72 pour cent pendant la même période. L’allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de vie a connu une croissance de 36 à 48 pourcent.

80% des enfants de 6 à 11 ans fréquentent l’école primaire

Concernant l’éducation de base, le nombre d’enfants inscrits à l’école primaire a plus que doublé entre les années scolaires 2001-2002 et 2012-2013, passant de 5,47 millions à 12,6 millions d’élèves. Il n’existe quasiment pas de différence entre filles et garçons à l’entrée du cycle primaire même si l’écart entre les sexes se creuse plus tard puisque 6 filles sur 10 achèvent l’école primaire, contre 8 garçons sur 10.

6 millions d’enfants souffrent de malnutrition chronique

Malgré ces avancées notables, de nombreux défis subsistent. Près de 40% des filles sont mariées avant 18 ans, l’âge légal pour le mariage. Ces filles abandonnent alors fréquemment leur scolarité, ont des grossesses à risques et souffrent de maltraitance. La malnutrition chronique touche plus de 6 millions de jeunes enfants en RDC et compromet leur développement. La situation de l’enfant en RDC reste préoccupante .

25% des enfants sont enregistrés à l’état civil

Le droit à une identité est un droit reconnu à chaque enfant, mais seulement 25% des enfants sont enregistrés à l’état civil en RDC. En enregistrant un enfant dès sa naissance, l’État affirme son existence et lui permet ainsi de jouir de ses droits sociaux, économiques, civils, culturels et politiques.

1,7 million de personnes sont déplacées

La crise humanitaire en RDC dure depuis tant d’années qu’on oublie presque son intense acuité. En 2016, plus de 1,7 million de personnes sont déplacées. L’insécurité permanente dans certaines régions, y compris la destruction et le pillage des écoles et établissements de santé, a eu un impact majeur sur l’accès aux biens et services de base pour les enfants.

Plus d’informations sur la situation de l’enfant en RDC

L’UNICEF est actif en RDC depuis 1963. L’UNICEF est aujourd’hui présent avec des programmes de développement, d’aide humanitaire et de transition à travers le pays tout entier. L’UNICEF, ses partenaires, et le Gouvernement congolais mettent en œuvre des programmes dans les domaines de la santé, l’eau et l’assainissement, l’éducation, la protection, l’environnement favorable à l’enfant et l’urgence.

UNICEF RDC Note d’information sur la situation des enfants en RDC

Photo: UNICEF DRC 2015 Benoit Almeras

The following two tabs change content below.

Yves Willemot

Yves Willemot est le chef de l’Équipe InfoCom de l’UNICEF RDC. Il fait partie de la grande équipe UNICEF depuis longtemps maintenant puisqu’après avoir été leur conseiller régional en communication pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale à Dakar, il a dirigé l’UNICEF Belgique pendant 7 ans. Plus que tout, ce qui est important pour lui c'est d'être "tous ensemble pour les enfants".

Yves Willemot is Head of the UNICEF DRC InfoCom Team. He has been part of the large UNICEF team for a long time now since after being their regional communication advisor for the West Africa and Central Africa in Dakar, he led UNICEF Belgium for 7 years.More than anything, he believes that the most important is to "be together for the children".

2 comments

  • Merci à l’UNICEF d’ajouter un plus sur le développement de la RDC en général et le Maniema en particulier.

    le Maniema a besoin d’un appui technique, financier et logistique pour leur des enclavement dans tout les secteurs.

    Dieudonné M

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This