Stratégie de lutte contre la mortalité maternelle et infantile en RDC : un coup d’essai réussi à Mbanza-Ngungu

Stratégie de lutte contre la mortalité maternelle et infantile en RDC : un coup d’essai réussi à Mbanza-Ngungu

S’étant rendu compte que la RDC n’atteindra pas les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) n°4 et n°5 qui consistent à réduire de 2/3 le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans et de 3/4 le taux de mortalité maternelle entre 1990 et 2015, le gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a lancé en juin 2013, avec l’appui de ses partenaires, une stratégie : le « Cadre d’accélération de la réduction de la mortalité des mères et des enfants » (CAO 4 et 5).

La zone de santé de Mbanza-Ngungu, dans la province du Kongo Central (ex Bas-Congo), a été choisie comme zone pilote pour expérimenter cette nouvelle approche. Une descente sur le terrain le 19 juin 2015 nous a permis de constater la mise en œuvre réussie en une année et de demie du CAO 4 et 5 dans cette zone de santé où les femmes accouchent dans les maternités à un coût de 7.500 Fc (plus ou moins 8 dollars US).

Philippe Pululu est le médecin chef de la zone de santé de Mbanza-Ngungu, une petite ville d’environ 120.000 habitants, à 150 km au sud-ouest de Kinshasa.

« C’est en novembre 2013 que la mise en œuvre de la stratégie CAO 4 et 5 a démarré dans cette zone de santé qui comprend 12 aires de santé, sur une superficie de 711 km², » nous confie-t-il.

Dr Philippe Pululu, Médecin chef de la zone de santé de Mbanza-Ngungu

Photo 2 : Dr Philippe Pululu, Médecin chef de la zone de santé de Mbanza-Ngungu

Mbanza-Ngungu a été une des zones de santé de la RDC avec des taux très élevés de mortalité infantile et maternelle. Selon le Dr Philippe Pululu, le taux de décès maternels dans cette zone de santé est passé de 384 décès pour 100.000 naissances vivantes à 78 décès alors que le taux de mortalité infantile est passé de 110 à 40 décès pour 1.000 naissances entre 2013 et 2015.

Le gouvernement congolais, l’UNICEF, l’UNFPA et le Fonds mondial sont les principaux pourvoyeurs.

Mais comment est-on arrivé à ces résultats ? Quatre axes des interventions prioritaires ont permis de réaliser ces résultats.

Le premier axe des interventions consiste à mettre gratuitement à la disposition des ménages des intrants qui permettent de dispenser à l’enfant les premiers soins contre la diarrhée et la fièvre et à rendre disponibles dans les centres de santé l’amoxicilline dispersible, le test de dépistage rapide, les antipaludéens, la planification familiale, et les vaccins.

Le deuxième axe des interventions porte sur la dynamique communautaire avec les cellules d’animation communautaire (C.A.C.) et les sections des relais communautaires pour sensibiliser les ménages sur les pratiques familiales essentielles (allaitement exclusif au sein pendant les 6 premiers mois, utilisation de la moustiquaire, lavage des mains,…) permettant de prévenir des maladies.

Le troisième axe des interventions consiste à trouver le financement pour subventionner les soins car la faible tarification permet au plus grand nombre de ménages qui sont très pauvres d’y accéder. « Actuellement, les principaux pourvoyeurs de ce projet dans la zone de santé de Mbanza-Ngungu sont le gouvernement congolais, l’UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le paludisme, » affirme le médecin chef de cette zone de santé.

1

Photo 3 : Une vue du dépôt pharmaceutique central de la Zone de Santé de Mbanza-Ngungu, construit avec l’appui de l’UNICEF

Le quatrième axe des interventions porte sur le suivi, l’évaluation et l’accompagnement pour l’appropriation par la communauté de ce programme :

    • *L’accouchement à 7.500 Fc,
    • *La consultation prénatale à 1500 Fc et
    • *La consultation préscolaire à 1000 Fc.

Le centre de santé Athénée est situé dans l’aire de santé du même nom, au quartier Loma à Mbanza-Ngungu. Il figure parmi les 26 structures de santé sur 59 de la zone de santé qui mettent en œuvre le cadre d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile.

Ici, les mères et les grands-mères viennent nombreuses avec leurs enfants et leurs petits enfants en tenant à la main les kits PCIME (prise en charge intégrée des maladies de l’enfant). On y voit aussi des femmes enceintes qui viennent à la consultation prénatale avec kits CPN (consultation prénatale).

Le gouvernement de la RDC, dans le cadre du Programme d’équipement des structures sanitaires (PESS), vient de doter le centre de santé Athénée d’un bâtiment moderne qui sera bientôt inauguré.

Mmes Annie Matondo, infirmière titulaire du centre de santé et de l’aire de santé Athénée et Thérèse Matondo, présidente de la cellule d’animation communautaire du quartier Loma/Athénée ainsi que M. Benjamin Diantona, animateur communautaire de la zone de santé de Mbanza-Ngungu, nous ont fourni des explications sur les 3 sortes de kits familiaux distribués aux ménages.

En effet, des relais communautaires (sensibilisateurs bénévoles) passent dans chaque ménage du quartier ou de l’aire de santé pour identifier les enfants de 0 à 5 ans et des femmes enceintes afin de leur distribuer gratuitement des kits PCIME et des kits CPN.

Les kits accouchement sont remis gratuitement aux femmes enceintes ayant effectué quatre consultations prénatales (CPN).

Distribution de Kits PCIME (Prise en Charge Intégrée des Maladies de l'Enfant)

Photo 4 : Distribution de Kits PCIME (Prise en Charge Intégrée des Maladies de l’Enfant)

Le kit PCIME pour enfants de 0 à 5 ans est un sachet qui comprend ce qui suit :

    • *le sel de réhydratation orale (SRO) pour combattre la déshydratation en cas de diarrhée,
    • *le zinc pour combattre la faiblesse,
    • *le paracétamol contre la fièvre,
    • *le multi micronutriment contre la malnutrition et
    • *une fiche qui permet aux parents d’amener l’enfant au centre de santé pour des soins moyennant 1000 Francs congolais (1,07 dollars US) au lieu de payer 4000 Fc (4,3 dollars US).

Ce kit permet de dispenser à l’enfant les premiers soins à domicile contre les 4 principales affections tueuses des enfants, à savoir le paludisme, la diarrhée, la pneumonie et la malnutrition. Et si la fièvre et la diarrhée persistent, les parents sont obligés d’amener l’enfant dans une structure de santé pour des soins appropriés. Le kit PCIME est remis au ménage pour une durée de 3 mois.

Différents kits

Le kit CPN (consultation prénatale) comprend des gants, des comprimés de fer contre l’anémie et une fiche permettant à la femme enceinte de ne débourser que 1500 Fc (1,6 dollar US) à chaque consultation dans la structure de santé (hôpital ou centre de santé).

Le kit accouchement comprend notamment des gants, des bistouris, une pince, des comprimés de fer pour prévenir l’anémie, une couverture de survie pour couvrir le nouveau-né en cas de fièvre (ou contre un coup de froid) et une fiche permettant à la femme qui accouche de ne payer que 7500 Fc de frais d’accouchement et d’hospitalisation.

Le gouvernement congolais, avec l’appui de ses partenaires, a déjà commencé à étendre la mise en œuvre du cadre d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile aux provinces de l’Equateur, du Bandundu et du Katanga.

Photos : 1 & 4 : Charlotte Gout. 2 & 3 : UNICEF RDC/2015/Norbert Tambwe

The following two tabs change content below.

Norbert Tambwe

Norbert est journaliste professionnel depuis plus de 30 ans et membre du Réseau des Journalistes Amis de l’Enfant. Il a choisi de se consacrer au secteur de la santé. Il a publié des centaines d'articles sur les problèmes prioritaires de santé en RDC: l'eau, l'hygiène et l’assainissement, le VIH/SIDA, le paludisme, la vaccination, la nutrition, etc.

Norbert has been a professional journalist for more than 30 years. He has chosen to dedicate himself to one sector in particular: Health. He has written hundreds of articles on priority health problems in DRC: water, hygiene and sanitation, HIV/AIDS, malaria, vaccinations, nutrition, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This