Le Tribunal pour Enfants de Gemena, un nouvel espoir au Sud-Ubangi

ACTURemise officielle du Tribunal pour Enfant (TPE) à Gemena, en Province du Sud-Ubangi. La création tels tribunaux s’inscrit dans le cadre de la Loi Portant Protection de l’Enfant et constitue une priorité pour l’UNICEF.

La Loi Portant Protection de l’Enfant

En janvier 2009, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a promulgué la loi n° 09/001 portant Protection de l’Enfant. A son article 84, il est prévu la création « dans chaque territoire et dans chaque ville, une juridiction spécialisée dénommée tribunal pour enfants, ceci en conformité avec l’article 149 alinéa 5 de la Constitution de la RDC ».

Il s’agit d’une disposition socle pour l’action de l’UNICEF dans sa mission d’accompagnement du Gouvernement en matière de justice pour enfants.

De la justice pour enfants à l’avènement du Tribunal pour Enfants

La Province du Sud-Ubangi, frontalière à la République Centrafricaine, manquait de justice spécialisée pour les enfants, particulièrement dans son chef-lieu Gemena : long délais de traitement des dossiers, manque de stricte maîtrise de la loi, faible compréhension du travail social en matière de protection des enfants, absence de salles d’écoute pour enfants, assistants sociaux confondus aux avocats, etc. Il n’y avait pas de tribunaux opérationnels ni d’acteurs de justice suffisamment formés.

UNICEF a procédé à la remise officielle du bâtiment construit pour abriter le Tribunal pour Enfant de Gemena le mercredi 11 octobre 2017. Ce tribunal vient s’ajouter à celui réhabilité en 2011 à Mbandaka. La nouvelle construction apporte espoir et réconfort aux enfants justiciables.

Un nouvel espoir pour les enfants de Gemena

UNICEF poursuit son accompagnement au Tribunal pour Enfant de Gemena pour un fonctionnement optimal et un service de qualité pour les enfants bénéficiaires de la justice. L’opérationnalité du nouveau tribunal a très rapidement permis de régler différents cas d’enfants en conflit avec la loi.

Lors d’une visite d’assistants sociaux à la prison centrale de Gemena, les deux cas ont été identifiés : ces enfants, âgés de 14 et 17 ans, ont été accusés de vol simple et étaient emprisonnés depuis plus six mois. Grâce à l’institution du Tribunal pour Enfants et à l’appui de son président, les deux enfants ont été libérés et placés en famille d’accueil en attendant la réunification avec leur famille, identifiées à plus de 350 kilomètres de Gemena.

Le nouveau Tribunal pour Enfants de Gemena a permis à ces enfants en conflit avec la loi de d’être relâchés de prison, endroit non approprié pour eux, et de réintégrer la société. Le suivi effectué par les assistants sociaux est crucial : les deux jeunes vont retrouver les membres de leurs familles.

Cet article a été rédigé sur la base des échanges avec le Coordonnateur des assistants sociaux, Jean Claude IGBAKE, et de Leonie Kahigwa, Child Protection Officer pour l’UNICEF à Mbandaka

The following two tabs change content below.

Modestine Amboko

Modestine Amboko est Administratrice chargée de la Communication pour le développement au Bureau de l'UNICEF pour la province de l'Equateur, à Mbandaka. Elle a notamment été déployée dans le cadre de la réponse a Ebola.

Modestine Amboko is Communication for Development Officer in UNICEF's provincial office for Equateur, in Mbandaka. She took part in the response to Ebola virus.

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire