Une aide qui tombe à point nommé pour Marceline

KASAILe village de Kapangu dans le territoire de Luilu, est situé en Province de Lomami. Ce territoire  a été victime des affrontements entre les forces de l’ordre et la milice de Kamuina Nsapu qui ont obligé la population entière à se cacher dans la brousse.

Retour après des mois de fuite

Durant de longues semaines, les familles ont vécues de la cueillette et loin de tous les services sociaux de base. Sans réels abris, sans eau potable, sans nourriture et sans soins de santé, l’état de santé des enfants s’est rapidement dégradé : paludisme, infections respiratoires et malnutrition aiguë sévère.

« Après un rétablissement relatif de la paix, nous avons regagné notre village mais toutes les infrastructures étaient en ruines avec les traces de la guerre », témoigne Marceline.

Cette maman avait perdu tous ses biens lors des affrontements : meubles et ustensiles, vêtements, champs, etc. Elle était désespérée et ne savait pas quoi faire… Heureusement, elle a pu compter sur les membres de sa famille, qui l’ont aidé à acquérir un peu de semences de maïs. Marceline attend impatiemment la première récolte !

En attendant cette récolte tant espérée, une aide est tombée à point nommé. Dans le cadre de la Réponse Rapide aux Mouvements de Population, la jeune maman a reçu un kit composé de bâches, de couvertures, d’ustensiles de cuisines, de vêtements, de raclettes, ballets et bidons pour conserver l’eau puisée a la nouvelle source amenée dans le même cadre.

La distribution de kits complets, l’aménagement de sources d’eau et de latrines ainsi que la mise à disposition de kits d’hygiènes aux structures sanitaires est un soulagement pour la population. En effet, le choléra sévit déjà dans certaines aires de santé proches du village.

Atteindre les populations les plus isolées

Le programme de Réponse Rapide aux Mouvements de Population est basé sur deux piliers principaux : (i) le pré positionnement des capacités en ressources humaines, matérielles et financières pour une réponse rapide ; et (ii) la mise en œuvre d’interventions multisectorielles basées sur les besoins et vulnérabilités incluant des interventions dans le secteur de la santé, de l’eau, l’assainissement et l’hygiène, de la nutrition et l’appui en articles ménagers essentiels, ainsi que de transferts monétaires.

Avec son programme RRMP au Kasaï, l’UNICEF cible au total de 160.000 personnes en besoin d’ici janvier 2018. La mise en œuvre du programme se fait en collaboration avec Action Contre la FaimConsortium Solidarités et Caritas International Belgique. Merci aux donateurs OFDA/USAIDCERF et DFID pour leurs contributions précieuses.

Plus d’informations sur le RRMP:

The following two tabs change content below.

Sylvie Lovwa

Sylvie Lovwa est C4D Officer au bureau de Mbuji-Maji

Sylvie Lovwa is C4D Officer at UNICEF Mbuji-Maji

Author

Sylvie Lovwa est C4D Officer au bureau de Mbuji-Maji

Sylvie Lovwa is C4D Officer at UNICEF Mbuji-Maji

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire