Unis pour bouter la polio hors de la RDC

Unis pour bouter la polio hors de la RDC

oms                      rdc              unicef

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT

 Le Programme Elargi de Vaccination, la FECOFA, l’UNICEF et l’OMS joignent les mains

Unis pour Bouter la polio hors de la RDC

 

Kinshasa, le 18 octobre 2013.  A l’initiative du Ministère de la santé publique de la République Démocratique du Congo, le Programme Elargi de Vaccination (PEV) et la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA),  un match de football de gala a été organisé à Kinshasa ce jour, qui a opposé deux équipes de football de première Division : Vita Club et l’AS Dragons.

Cet événement marque le coup d’envoi du lancement de la campagne de communication dans le cadre des Journées Nationales de Vaccination contre la poliomyélite, cette maladie qui paralyse à vie.  Au cours de ces Journées Locales de Vaccination (JLV) qui se dérouleront du 31 octobre au 02 novembre 2013 dans les provinces de Kinshasa et du Katanga. Près de 4 million d’enfants (3.899.736 enfants) de moins de 5 ans seront vaccinés contre la poliomyélite.

La République Démocratique du Congo a souscrit aux  initiatives mondiales d’éradication de la poliomyélite et  du contrôle de la rougeole, ainsi qu’à la stratégie mondiale d’accélération de la réduction de la mortalité infantile, ceci dans l’optique de renforcer la survie de l’enfant et d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), plus spécialement les OMD 4 et 5 qui visent la réduction de la mortalité infantile. Pour le Dr Audry Mulamba, le Directeur du PEV, « Avec les appuis techniques et financiers des différents partenaires impliqués dans la lutte contre la poliomyélite, la RDC, à l’instar d’autres pays africains, est maintenant en bonne voie d’atteindre l’objectif d’éradication de la poliomyélite ». Grâce aux efforts déployés par tous,  aucun cas de poliovirus sauvage n’a été notifié dans le pays depuis le 20 décembre 2011.  Le dernier cas de poliovirus sauvage, avait été notifié à cette date dans la Zone de santé de Lusangi dans la province du Maniema.

Malgré les difficultés d’ordre logistique, financier, communicationnel, ensemble, il est toujours possible de se mobiliser en faveur de la survie des  enfants et de  faire disparaître la polio de la RDC.  En effet,

des progrès notoires sont réalisés dans le domaine de la réduction de la mortalité infantile en RDC depuis une dizaine d’années. L’enquête nationale à indicateurs multiples de 2010 (MICS) a révélé des progrès encourageants en ce qui concerne le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, qui a baissé de 213 à 158 décès pour mille naissances vivantes en l’espace d’une décennie, entre 2001 et 2010.

Ces indicateurs qui restent encore très élevés, justifient sans nul doute l’engagement du Gouvernement de la RDC, pour l’initiative ambitieuse de la « Promesse Renouvelée », qu’il a lancée au mois de mai dernier, en faveur de la survie de l’enfant et de la mère. Par cette initiative, la RDC s’engage à sauver 430,000 vies d’enfants et 8,000 vies de femmes d’ici fin 2015.  En ce qui concerne la lutte contre la polio, des défis restent à relever car la RDC reste un pays globalement à risque à cause d’un certain nombre d’insuffisances. Selon les données plus de 5% d’enfants échappent encore à la vaccination contre la polio pendant les campagnes de masse; la RDC à elle seule, totalise la moitié des enfants non ou incomplètement vaccinés de la sous-région Afrique Centrale et son système de santé et de surveillance des maladies présentent encore quelques défaillances.

« Tous les enfants ont le droit de grandir en bonne santé ; » dit Barbara Bentein, Représentante de l’UNICEF en RDC, « Grâce à l’engagement de tous – dont parents, leaders locaux, agents communautaires, communautés, journalistes – et une volonté politique nationale forte, tous les enfants, même ceux des zones les plus reculées peuvent avoir accès aux interventions permettant de les protéger des maladies».

The following two tabs change content below.

Bibiane Ambongo

Bibiane Ambongo is a Communications Specialist at UNICEF Kinshasa, where she has worked for many years. She is particularly concerned with presenting the DRC as a country which is moving forward and finding its feet. And if children are at the heart of it all, they just have to be taken by the hand so they can reveal their talents. And Heaven knows, they have plenty!

Bibiane Ambongo est Spécialiste communication à l’UNICEF Kinshasa où elle travaille depuis de nombreuses années. Donner l’image d’une RDC qui se cherche et qui avance la préoccupe. Alors, si les enfants sont au centre de cette dynamique, il faut absolument les prendre par la main pour qu’ils révèlent leurs talents. Et Dieu sait s’ils en ont !

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire