Combattre l’Ebola en RDC par la communication sur la vaccination

vaccin Ebola

Le Dr Hilaire Manzibe est parmi les premiers à avoir été vaccinés contre Ebola (Photo: UNICEF DRC Naftalin)

Le Dr Hilaire Manzibe, Médecin Directeur de l’Hôpital de Mbandaka, est parmi les premiers à avoir été vaccinés contre Ebola dans la Province de l’Équateur en République démocratique du Congo (RDC). « Grâce à la vaccination, nous pouvons nous protéger et protéger les autres contre la maladie », explique-t-il. « Vacciner, c’est protéger et vacciner, c’est aimer ».

La campagne de vaccination a débuté dans la ville de Mbandaka quelques jours seulement après l’annonce de la nouvelle flambée d’Ebola. Rapidement, elle a été étendue à Bikoro et Iboko, les deux autres zones de santé touchées. Le Dr Manzibe fait partie des plus de 1.100 personnes qui ont bénéficié du vaccin depuis le début de la campagne de vaccination.

C’est la première fois que la vaccination contre Ebola est utilisée en RDC ce qui fait que la communication communautaire est un élément crucial de la campagne. La stratégie de communication communautaire mise en place par l’UNICEF en matière de vaccination vise notamment à fournir des conseils préalables aux agents de santé éligibles, aux personnes qui ont été en contact avec des personnes infectées et aux contacts de contacts, ainsi que des informations sur le vaccin et son administration.

L’UNICEF travaille en étroite collaboration avec les communautés locales pour informer les gens sur la vaccination et sur les personnes ciblées par la vaccination. Les communautés locales sont informées que le vaccin est fourni gratuitement aux agents de santé, aux contacts et aux contacts de contact, car ce sont les plus vulnérables, et que le vaccin n’est pas obligatoire, mais qu’il est administré par consentement.

Plusieurs spécialistes de la communication de l’UNICEF se consacrent spécifiquement à la communication communautaire sur la vaccination et travaillent en étroite collaboration avec le Programme national de vaccination de la RDC, l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres partenaires sur l’engagement social en faveur de la vaccination en anneau.

vaccin Ebola

Jean-Claude Nzengu est l’un des nombreux spécialistes de la communication que l’UNICEF a envoyé dans les zones touchées (Photo: UNICEF DRC Naftalin)

Jean-Claude Nzengu est l’un des nombreux spécialistes de la communication que l’UNICEF a envoyé dans les zones touchées. « L’un des principaux objectifs de la communication communautaire de l’UNICEF est de réussir à mobiliser la population pour la vaccination », explique-t-il. « Ainsi, nous nous rendons dans les foyers pour informer les gens de la vaccination qui arrête la transmission de la maladie. Nous parlons de l’avantage de la vaccination et guidons les personnes éligibles vers les sites de vaccination. »

Les messages sur la vaccination sont nouveaux et complexes. Il faut un certain temps à l’ensemble des communautés pour saisir l’intégralité du contenu des messages de vaccination. Mais la résistance ressentie au début dans certaines communautés s’estompe lentement.

La communication sur la vaccination fait partie de la communication communautaire globale que l’UNICEF mène avec ses partenaires pour sensibiliser la population au sujet d’Ebola et à la manière de se protéger contre la maladie et d’éviter sa propagation. Depuis le début de l’épidémie, l’UNICEF et ses partenaires ont sensibilisé plus de 300.000 personnes dans les zones touchées au sujet d’Ebola à travers le porte-à-porte, la mobilisation des dirigeants communautaires, des églises et des médias de masse et la distribution de dépliants.

Le travail de l’UNICEF

Les enfants continuent d’être à risque et sont affectés par l’épidémie d’Ebola en cours en RDC, ce qui rend essentiel que leur santé et leur bien-être soient prioritaires dans la réponse. L’UNICEF se concentre sur la communication communautaire pour protéger les populations contre la maladie, sur l’apport en eau, l’hygiène et l’assainissement pour éviter la propagation de la maladie et sur le soutien psychosocial pour les personnes touchées et leurs familles.

L’UNICEF a besoin de 11,5 millions de dollars américains pour répondre à l’épidémie d’Ebola en RDC. Les besoins de l’UNICEF sont actuellement financés à hauteur de 8,7 millions d’USD grâce à World Bank Pandemic Emergency Facility, USAID, CERF, Mercury Fund, CIDA, GAVI et les Comités Nationaux pour l’UNICEF.

 

The following two tabs change content below.

Yves Willemot

Yves Willemot est le chef de l’Équipe InfoCom de l’UNICEF RDC. Plus que tout, ce qui est important pour lui c'est d'être "tous ensemble pour les enfants".

Yves Willemot is Head of the UNICEF DRC InfoCom Team. More than anything, he believes that the most important is to "be together for the children".

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire