Victimes de violences sexuelles : un soutien pour les familles

Victimes de violences sexuelles : un soutien pour les familles

Les violences faites aux enfants de RDC sont répandues dans tous les milieux, y compris les familles, écoles et communautés. La RDC est l’un des pays avec les plus hauts taux de violences basées sur le genre faites aux enfants.

Des kits pour tenter de se reconstruire

La Division des Affaires Sociales, ville de la Province de l’Equateur, porte assistance aux familles dont les enfants ont été victimes de violences sexuelles, comme Bijoux, dont la fille de 17 ans a été violée par son oncle en janvier 2017.

« Depuis son viol, et jusqu’à aujourd’hui, ma fille est suivie médicalement à la polyclinique Bongisa Libota. Cette clinique reçoit des financements de l’UNICEF et les soins dispensés aux victimes de violences sexuelles sont gratuits. Avant, les 3 premiers mois, je devais emmener ma fille tous les jours à l’hôpital, ce qui chaque jour me coutait 2000 francs (1,5US$) en transport. Ce sont des sommes importantes quand, comme moi, on n’a aucun revenu », explique Bijoux.

« Pour m’aider à supporter ces frais, la Division des Affaires Sociales m’a fait bénéficier d’un kit AGR (Activité Génératrice de Revenus). J’ai reçu deux sacs de 45kg de farine, un bidon de 5L d’huile, un sachet de 5kg de sucre, 1kg de sel et une bassine en plastique. J’ai mis en place un petit commerce de beignets. En revendant mes beignets 100 francs l’unité, je gagne environ 5US$ par jour ».

En mars 2017, la Division des Affaires Sociales de Mbandaka a aidé ainsi 47 familles victimes de violences sexuelles, parmi les plus vulnérables, en leur offrant pour 10.000 US$ de kits et des formations adaptées pour le démarrage de petites activités génératrices de revenus.

Garantir la protection des enfants les plus vulnérables

L’UNICEF vise à créer un environnement favorable aux droits des enfants en renforçant les structures de protection formelles et informelles devant prévenir et répondre aux violences, exploitations et abus en assurant le référencement et le suivi des enfants vulnérables vers les services sociaux de base (santé, éducation, protection sociale).

Depuis l’ouverture de son bureau à Mbandaka, en 2006, l’UNICEF a mis en place un partenariat avec le bureau de la Division des Affaires Sociales afin de garantir la protection des enfants les plus vulnérables. Ce partenariat multi-sectoriel vise à venir en aide aux enfants non-accompagnés, aux victimes de violences sexuelles, aux personnes affectées par l’extrême pauvreté, ou encore en conflit avec la loi.

The following two tabs change content below.

Gwenn Dubourthoumieu

Gwenn Dubourthoumieu s’est intéressé à la photographie alors qu’il travaillait en Afrique pour des ONG humanitaires. Professionnel depuis avril 2010, son travail est régulièrement récompensé. Il travaille régulièrement pour UNICEF RDC en tant que consultant photographique.

Gwenn Dubourthoumieu became interested in photography while working in Africa for humanitarian NGOs. Professional since 2010, his work is regularly rewarded.  He's a photography consultant for UNICEF DRC.

Laisser un commentaire