Lubudi dit au revoir au choléra grâce aux Villages Assainis

Fura Kalenga est l'hygiéniste du village assaini de Lubudi.

Fura Kalenga a été nommée Hygiéniste du village assaini de Lubudi.

Reportage à Lubudi

Le programme national Village Assaini a permis de raccorder plus de mille villages à l’eau potable dans la province de l’ex-Katanga pour 2013-2017. Dans la zone de santé de Lubudi, traumatisée il y a encore quelques années par un choléra endémique, c’est un véritable progrès : les maladies hydriques sont en net recul.

A 17km de Lubudi, gros bourg endormi, figé dans le temps, Lubinda apparaît au sortir des herbes hautes de la savane katangaise, et au détour d’une montée rocailleuse. Ce village de terre et propret veut servir d’exemple dans l’assainissement. Chacun à sa manière s’y investit.

Objectif : être un modèle du « village assaini »

Il y a Furaha Kalenga, jolie trentenaire, désignée hygiéniste du village. Chargée de superviser l’entretien de la pompe manuelle, elle collecte également auprès de chaque ménage une petite cagnotte, 500 francs congolais – une somme pour ces villageois -, soit 50 cents de dollars, pour entretenir la pompe. Mais aussi d’autres « mamans », comme Lisette Mashango, occupée à balayer devant sa maison. Pour tous, le forage d’un puits et l’installation d’une pompe à eau fut une bénédiction.

Lisette Mashango, une des mères ravie de voir ses enfants en pleine santé. Lubudi, RDC.L’eau potable est enfin arrivée à Lubudi

« Avant on était obligés de parcourir plusieurs centaines de mètres jusqu’à la rivière pour puiser de l’eau, explique Lisette Mashango. En plus l’eau pouvait être impropre. Résultat : nos enfants tombaient malades, souffraient de diarrhées et de vomissements ». Son visage s’ouvre alors. « Mais depuis janvier et l’arrivée de la pompe, heureusement cette période pénible est derrière nous, ajoute-t-elle alors qu’à quelques centaines de mètres de là, des ouvriers s’affairent sur le montage d’une troisième pompe.

On est contents car les enfants ne sont plus malades.

Un soulagement colossal qui s’appuie sur une réduction drastique des maladies diarrhéiques. « Il faut savoir que Lubudi et ses dizaines de milliers d’habitants ne comptait aucun accès à l’eau potable il y a encore deux ans, dit le docteur Robert Kabesya, médecin chef de zone. C’était vraiment catastrophique. Du coup, le choléra était endémique ici. En 2013, on comptait 80 cas et 9 décès. Un an après l’arrivée de l’eau potable, on n’avait plus que 36 cas et seulement 3 décès ».

Nouvelle pompe à eau, Lubudi, villaga assaini

Une des nouvelles pompes à eau installées à Lubinda.

La fin du choléra est en vue

D’année en année, la situation s’améliore. Depuis le début 2016, aucun décès dû au choléra n’est à déplorer dans la région.

En raison des épidémies chroniques de choléra, la zone de Lubudi, et plus largement l’ex-Katanga, a été considéré comme prioritaire par l’UNICEF et ses partenaires congolais, bénéficiant de l’appui de l’agence américaine de l’USAID.

Nous avons creusé 462 puits dans plus de mille villages dans la province de l’ex-Katanga

détaille Mariette Neema Mwesha, administratrice communication à l’UNICEF. « C’est un grand progrès même si on est confrontés à des limites. Les communautés et leurs leaders ont encore du mal à s’approprier les bons comportements hygiéniques ». Raison pour laquelle le programme Villages Assainis demeure plus que jamais une priorité à perpétuer. Tous les acteurs concernés, comme Misao Moloba, s’accrochent aux progrès sanitaires.

Le chef de projet « Eau et Assainissement » de l’ ONG congolaise ATGK supervise la mise en place des pompes dans les villages. témoigne: « On a déjà couvert en un plus de deux ans 60% de la zone de Lubudi ».

A chaque puits creusé et chaque pompe installée, c’est une grande fierté, une grande satisfaction, car on apporte de l’eau potable.

jolie kasenga 2

Jolie Kasenga a vu sa vie changer avec le programme Village Assaini. Lubudi, RDC.

Découvrez comment les maladies hydriques ont reculé à Lubudi.

 

Le programme national Ecoles et Villages Assainis bénéficie du soutien de la coopération britannique ainsi que de la coopération américaine.

Une des 462 nouvelles pompes à eau installées avec l'appui du programme VIllage Assaini dans l'ex province du Katanga, RDC.

Une des 462 nouvelles pompes à eau installées avec l’appui du programme VIllage Assaini dans l’ex province du Katanga, RDC.

 

The following two tabs change content below.

Mehdi Meddeb

Mehdi Meddeb est journaliste depuis bientôt 10 ans. D'abord basé au Maroc, puis à Kinshasa, l'ancien correspondant de France 24 continue à couvrir l'Afrique en tant que freelance. Il contribue régulièrement en tant que consultant vidéo auprès de l'UNICEF en RDC.

Mehdi Meddeb has been a journalist for nearly 10 years. First based in Morocco, then in Kinshasa, this former correspondent for France 24 continues to cover Africa as a freelancer. He regularly contributes as a video consultant with UNICEF in the DRC.

3 comments

Laisser un commentaire