A Mbandaka, les mototaxis transportaient l’information pour lutter contre Ebola

 

« Comme je transportais des passagers tous les jours, j’en profitais pour leur parler des risques d’Ebola », explique Joël Songo, conducteur de mototaxi à Mbandaka dans la Province de l’Equateur. Ici, de mai à juin 2018, une épidémie d’Ebola a ravagé la province, provoquant le décès de 29 personnes.

Joël, est l’un des 1.770 conducteurs formés par la Croix-Rouge, avec l’appui de l’UNICEF, sur la maladie à virus Ebola et engagés dans la lutte contre l’épidémie. A travers leur travail, les conducteurs de mototaxi entrent en contact avec une grande partie de la population puisque la moto est le moyen de transport le plus utilisé à Mbandaka.

Lors de chaque course, Joël informait ses passagers sur l’existence de la maladie à virus Ebola, les modes de transmission et de protection, ainsi que l’importance de se rendre immédiatement au centre de traitement en cas de survenance de symptômes. Beaucoup de fausses vérités circulaient autour de la maladie à virus Ebola et la population avait peur de se rendre aux centres de traitement.

Josiane, une passagère de Joël, était convaincue que la maladie n’existait pas. « Les personnels de santé mentent, ils veulent seulement manger de l’argent et s’enrichir », disait Josiane. Grâce à la discussion avec Joël, elle a compris qu’Ebola existait vraiment dans sa ville.Je ne croyais pas à cette maladie mais quand il m’a expliqué son mode de transmission, j’ai pris conscience des dangers ».

Après avoir participé à la formation, Joël a également décidé de changer ses habitudes et de ne plus transporter plusieurs personnes à la fois. En effet, en étant trois ou quatre sur la moto, il n’est pas possible d’éviter le contact avec des personnes inconnues dont on ne connaît pas l’état de santé.  « Pendant la période d’Ebola, j’ai demandé au conducteur de mototaxi de me transporter avec deux amies et il a catégoriquement refusé », se rappelle une des passagères de Joël. 

Grâce à l’implication des conducteurs de mototaxi comme Joël, 595.000 personnes ont été sensibilisées en à Mbandaka durant l’épidémie. Joël espère que, bien que l’épidémie soit maintenant terminée, les bonnes pratiques persistent pour éviter qu’une nouvelle épidémie puisse se reproduire.

Lire aussi:

The following two tabs change content below.

Eunick

Eunick Lofete Bosongola est Volontaire Secouriste et Point Focal communication à la Croix-Rouge Provinciale - Equateur.

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire