Campagne d’inscription des enfants à l’école primaire 2016 – 2017

Campagne d’inscription des enfants à l’école primaire 2016 – 2017

Kinshasa, le 11 août 2016 Le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, Maker Mwangu Famba, a procédé le jeudi 11 août 2016 à Kinshasa, avec l’appui de l’UNICEF, au lancement officiel de la campagne d’inscription en 1ère année primaire des enfants de 6 et 7 ans pour l’année scolaire 2016-2017.

La campagne d’inscription 2016-2017, organisée au seuil de la septième année de l’application de la politique de la gratuité de l’enseignement primaire dans les établissements publics, constitue une étape significative vers une éducation pour toutes les filles et tous les garçons en RDC ainsi que vers l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD 4) pour une éducation de qualité d’ici 2030.

Elle vise ainsi l’inscription en première année primaire de 2 millions d’enfants de 6 et 7 ans. En effet, l’enquête réalisée en 2012 sur les Enfants et Adolescents en Dehors de l’Ecole (EADE) a révélé que 7,3 millions d’enfants et adolescents de 5-17 ans sont en dehors de l’école. Parmi eux, environ 3 sur 10 (29%), soit 2,1 millions d’enfants, sont âgés de 6 ou 7 ans, et donc admissibles en première année primaire. En plus, la plupart d’entre eux vivent dans les milieux ruraux, dans les zones de conflits et celles de forte production minière.

« Nous avons le devoir d’offrir à tous les enfants, filles et garçons, les moyens d’achever le cycle complet d’études primaires afin de savoir lire, écrire et calculer » a déclaré Maker Mwangu Famba, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté.

Entre 2007 et 2012 déjà, des progrès significatifs avaient été réalisés avec une baisse régulière de la proportion des enfants en dehors de l’école qui a chuté de 38,5 % en 2007 (Enquête Démographique et de Sante 2007) à 28 % en 2012 (EADE 2012). Grâce aux efforts conjugués du Gouvernement et de ses partenaires, les indicateurs de couverture, d’accès et d’achèvement au primaire se sont améliorés.

« Le temps est venu d’aller inscrire nos enfants de 6 et 7 ans en première année primaire. L’école est cette première pierre qui permettra de bâtir leur avenir, d’assurer leur bien-être et de leurs familles. Investir maintenant dans les enfants est le meilleur moyen d’assurer le capital humain de demain et donc un développement durable et équitable », a déclaré la Représentante Adjointe de l’UNICEF en RDC, Sylvie Fouet.

La campagne d’inscription 2016-2017 s’appuie à la fois sur l’un des principaux axes de la Stratégie Sectorielle de l’Education et de la Formation (2016-2025), l’accroissement de l’accès et de l’accessibilité à l’enseignement primaire, et sur la mise en œuvre de la Loi-Cadre du 11/02/2014. Elle prend en compte aussi bien les progrès accomplis depuis l’enquête EADE que les enseignements relatifs à l’éducation inclusive et à l’éducation à la paix.

Plusieurs activités seront menées pendant cette campagne. Il s’agit notamment de la sensibilisation des parents ; de la distribution de kits scolaires dans tout le pays (1,4 million de nouveaux entrants estimés) ainsi que la récupération, dans le cadre de la campagne porte-à-porte, d’environ 500.000 enfants non-inscrits dans les deux semaines suivant le démarrage de l’année scolaire et du suivi-évaluation de la campagne d’inscription aux niveaux national et provincial.

Le Gouvernement de la RDC et ses partenaires, dont l’UNICEF continuent à conjuguer leurs efforts pour formuler et mettre en œuvre des politiques, stratégies et pratiques qui permettront de réduire significativement le nombre de filles et de garçons qui ne vont pas à l’école.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Yves Willemot, Chef de la Communication, UNICEF RDC, + 243 (0) 81 88 46 746, [email protected]

Sylvie Sona, Chargée de la Communication, UNICEF RDC, + 243 (0) 81 70 96 215, [email protected].

Dieumerci Nzob,Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, +243 (0) 99 88 54 438

The following two tabs change content below.

Yves Willemot

Yves Willemot est le chef de l’Équipe InfoCom de l’UNICEF RDC. Plus que tout, ce qui est important pour lui c'est d'être "tous ensemble pour les enfants".

Yves Willemot is Head of the UNICEF DRC InfoCom Team. More than anything, he believes that the most important is to "be together for the children".

4 comments

  • Parmis les territoires les plus vulnerable dans la RDC en Education,c’est la province du Maniema,territoire de LUBUTU avec23% de scolarisation tant primaire que secondaire enquete EDS2012.Selon la source locale,les causes sont multiples entre autre:
    -la pauvreté de la famille,
    -l’ignorence de certains perants,
    -le systeme coutumier,
    -le mouvement de population et la zone en conflit,
    -plusieurs enfants sont dans les carrés miniers dans la zone,
    -insuffisance des APE sur le terrain…

  • Carefully careless told me, if only focus to the poor & underprivileged children, a big part of the future may become past. This universal educational supporting system is for every one, no child should be out of this. Children are very lucky, everyone should be very carefull. Please, no one should take this comment from carefully-careless.

  • Nous autres communicateur pour le développement(C4D) nous sensibilisons les parents pour inscrire et maintenir leurs enfants à l’école, mais il se fait que certains chefs d’établissements publics en complicité avec le conseil sous provincial de l’EPS-INC, exagèrent sur les taux de prise en charge des enseignants NU et NP cas du territoire de Muanda au Kongo Central ( enquête Ong ACPH 2013-2014) , conséquence, les enfants abandonnent le chemin de l’école!
    Que l’état renforce le mécanisme de contrôle sur l’application des instructions.

Laisser un commentaire