De l’eau pour protéger les populations contre Ebola

Photo: UNICEF RDC Nybo

« On a toujours une certaine crainte d’être infecté », confie Célestin Luntala, chargé d’Eau, Hygiène et Assainissement déployé à Beni, un des épicentres de l’épidémie d’Ebola qui frappe actuellement l’est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Il y a quelques mois déjà, Célestin avait été activement impliqué dans la riposte contre la maladie à virus Ebola en Province de l’Equateur, à l’ouest du pays. Lutter contre Ebola n’est pas nouveau mais Célestin continue d’appréhender la maladie. « On ne s’habitue jamais à lutter contre Ebola », explique Célestin, toujours vigilant pour éviter tout risque de contamination.  

En arrivant à Beni au mois d’août, Célestin a découvert que très peu de personnes savaient qu’un lavage régulier des mains permettait de prévenir les maladies et les infections. « Il s’agit pourtant d’un geste simple », poursuit Célestin qui a travaillé sans relâche pour s’assurer que la population de Beni connaisse les bonnes pratiques d’hygiène et ait accès à une eau de qualité pour éviter la propagation de la maladie.

« Là où il y a du monde, il y a du travail », explique Célestin. Dès les premiers jours de l’épidémie, l’UNICEF a équipé les écoles, les marchés, les parkings, les centres de santé et les églises d’unités de lavage des mains. « Lorsque nous avons commencé à travailler, certaines personnes affirmaient que la maladie n’existait pas », se rappelle Célestin. Il a alors été nécessaire de leur expliquer ce qu’est la maladie, comment elle est transmise et quels sont les premiers symptômes. Célestin commence à voir les résultats de son travail sur le terrain : les gens utilisent les unités de lavage des mains et savent qu’il s’agit du meilleur moyen pour prévenir la maladie à virus Ebola.

Depuis le début de l’épidémie d’Ebola, l’UNICEF a installé près de 1.000 unités de lavage de main à travers les sites publics et les écoles de la ville de Beni. Chaque matin, Célestin s’assure que toutes les unités disposent en d’eau chlorée et soient réapprovisionnées à temps. Pour cela, un camion-citerne approvisionne chaque matin les réservoirs d’eau de la ville et, une fois enrichie de chlore, l’eau est prête à être distribuée à chaque point de lavage de mains.

Photo: UNICEF RDC Nybo

La population de Beni est consciente du danger que représente Ebola mais connaît maintenant les gestes de prévention. « Des personnes qui ne croyaient pas en l’existence de la maladie participent aujourd’hui aux sensibilisations », explique fièrement Célestin.

Lire aussi :

The following two tabs change content below.

Yves Willemot

Yves Willemot est le chef de l’Équipe InfoCom de l’UNICEF RDC. Plus que tout, ce qui est important pour lui c'est d'être "tous ensemble pour les enfants".

Yves Willemot is Head of the UNICEF DRC InfoCom Team. More than anything, he believes that the most important is to "be together for the children".

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire