Kasaï : tout recommencer à zéro

RRMP au KasaïMonique, 20 ans, vivait paisiblement avec son mari et ses trois enfants à Miketa Mbayi, un village situé dans le territoire de Miabi, au sud-est de la Province du Kasaï-Oriental.

Au mois de mai 2017, les violences ont éclaté dans le village. Monique et sa famille ont fui et se sont cachés dans la brousse pendant plus de trois mois. Monique était enceinte de son fils cadet. La situation n’était pas facile et il était difficile de trouver à manger pour tout le monde. Les enfants de Monique ont souffert de beaucoup de maladies et n’avaient pour seul traitement que les plantes, feuilles et racines.

Quand le calme est revenu dans le village, vers le mois d’août 2017, la famille est revenue mais a constaté avec amertume la destruction de leur maison et de leurs champs. « Mon mari  et moi sommes obligés de tout recommencer à zéro pour avoir une maison et un champ », explique Monique. Pour assurer un toit sur la tête de ses enfants, Monique a trouvé refuge dans l’unique place épargnée par les pillages et les destructions : l’église du village. De nombreuses familles, revenues de la brousse, y sont regroupées et vivent ensemble. Enfants, jeunes, hommes, femmes et vieillards y vivent, sans intimité aucune et sans installations sanitaires. Chaque famille se débrouille pour sa propre survie, en effectuant des petits travaux à gauche ou à droite.

Au mois de février 2018, Monique, son mari et ses enfants ont retrouvé un peu de joie grâce à la foire aux articles ménagers essentiels organisée à Miketa. Identifiée comme étant vulnérable, Monique a bénéficié d’ustensiles de cuisine, de savons, des pagnes, de seaux et de matelas. « Je n’ai jamais dormi sur une mousse mais mes enfants vont avoir la chance de bien dormir maintenant », confie Monique, particulièrement contente d’avoir pu acquérir les biens dont elle avait le plus besoin. Maintenant, Monique et son mari peuvent penser à reconstruire leur maison.

RRMP au Kasaï : atteindre les populations les plus isolées

A travers le Mécanisme de Réponse Rapide aux Mouvements de Population (RRMP), l’UNICEF et ses partenaires atteignent les zones les plus isolées en équipements, soins de santé d’urgence, eau et assainissement. Techniquement coordonné par l’UNICEF et OCHA, le RRMP est financé par la Commission européenne à l’aide humanitaire et la protection civile (ECHO), le Fonds commun et les gouvernements des Etats-Unis, du Royaume Uni, du Canada, du Japon, de la Belgique et de la Suède.

The following two tabs change content below.

Sylvie Lovwa

Sylvie Lovwa est C4D Officer au bureau de Mbuji-Maji

Sylvie Lovwa is C4D Officer at UNICEF Mbuji-Maji

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire