Réduire les violences liées au genre en milieu scolaire

Don Mbula Sambo entoure de deux amis du club ami de l’egalite du genre

Don Mbula Sambo et ses deux amies du Club ami de l’égalité du genre

‘A l’école nous apprenons comment être un bon citoyen. Un bon citoyen est celui qui peut respecter son semblable : filles et garçons, ensemble soyons de bons citoyens.’ Pour réduire les violence liées au genre, les enfants du club ami de l’égalité du genre de la commune de Bagata, à 600 km à l’est de Kinshasa, chantent le texte à haute voix et avec grande conviction.

Un club d’enfants contre les violences basées sur le genre

Les enfants du club se réunissent dans une classe de l’école Ngemba. Ngemba est une école primaire de filles, mais pour les activités du club de sensibilisation sur la question du genre, les garçons de l’école de Mazaya, de l’autre cote de la rue, sont les bienvenus.

Le club a été fondé dans le cadre d’un programme pour la promotion de l’égalité des chances appelé Hommes et Femmes, progressons ensemble. Le Programme est mis en œuvre par le gouvernement de la République Démocratique du Congo et l’UNICEF grâce aux moyens financiers mis à disposition par ce dernier et l’Union européenne.  

En encourageant le changement de comportement dans les relations entre garçons et filles et entre hommes et femmes, le programme contribue à réduire les cas des violences basée sur le genre et à une vie plus harmonieuse entre les hommes et les femmes.

La violence contre les filles et les femmes, ainsi que les garçons et les hommes, est un des problèmes de droits humains et de santé publique omniprésents en République Démocratique du Congo, dans les zones de conflit comme de non-conflit.

Abus et exploitation sexuelle, harcèlement sexuel, violences conjugales, pratiques traditionnelles néfastes, dénis des ressources et opportunités aux femmes ont lieu dans les écoles, les foyers, les lieux de travail et dans les espaces publics à travers le pays.

Les enfants-reporters de Bandundu sensibilisent le public contre le mariage des enfants

Les enfants-reporters de Bandundu sensibilisent le public contre le mariage des enfants

Apprendre à jouer, chanter et faire la vaisselle ensemble

Don Mbula Sambo à 12 ans. Il est membre du club ami de l’égalité du genre de Bagata. Il est assis sur un banc de classe avec son amie Merveille Mwanet (12 ans). Tous deux sont très heureux de faire partie du club qu’ils ont rejoint de leur propre initiative.

‘Ici nous apprenons à jouer ensemble, filles et garçons. Nous chantons ensemble. Nous apprenons aussi qu’il est important de se partager les taches entre filles et garçons, ici au sein du club, dans l’école et au sein de la famille’, souligne Don. Pour lui, c’est devenu normal d’aider aux tâches ménagères à la maison : ‘A la maison, j’aide ma grande sœur à faire la vaisselle. J’aime faire cela.’

Bien que cela soit devenu évident pour lui, il admet que ce n’est pas le cas pour son papa. Ce sont ces petits gestes et changements de comportement qui peuvent contribuer à plus d’égalité entre les filles et garçons.

Prendre les violences basées sur le genre à la racine

L’abbé Godefroid de Caritas Congo qui collabore avec l’UNICEF dans la mise en œuvre du Programme souligne que le programme intervient dans diverses facettes de la vie congolaise dans la Ville-Province de Kinshasa et les provinces de Kwilu, Kwango et Maindombe.

En plus des activités de sensibilisation aux questions du genre dans les écoles, le Programme inclut aussi un volet de microfinance qui vise à rendre les femmes économiquement plus fortes et indépendantes. ‘A Bagata 21 projets de microfinance ont vu le jour depuis le démarrage du programme.

Chaque projet compte entre 25 et 30 membres, hommes et femmes’, explique l’abbé Godefroid. ‘Chaque membre peut obtenir un petit crédit, par exemple pour acheter du sel ou du sucre qu’il peut mettre en vente sur le marché avec une petite marge.’ 

violences basées sur le genre:L’abbe Godé de Caritas Congo, partenaire de l’UNICEF dans le programme genre

L’abbe Godé de Caritas Congo, partenaire de l’UNICEF dans le programme genre

Par petits pas, le Programme Hommes et Femmes, progressons ensemble contribue à un mode de fonctionnement plus égalitaire entre hommes et femmes et réduit les racines des diverses formes de violences basées sur le genre dont souffre la République Démocratique du Congo.

 

Photo:UNICEF RDC 2016 Yves Willemot

The following two tabs change content below.

Yves Willemot

Yves Willemot est le chef de l’Équipe InfoCom de l’UNICEF RDC. Plus que tout, ce qui est important pour lui c'est d'être "tous ensemble pour les enfants".

Yves Willemot is Head of the UNICEF DRC InfoCom Team. More than anything, he believes that the most important is to "be together for the children".

Laisser un commentaire