Une famille heureuse grâce à l’allaitement maternel

Le territoire de Ngandajika est l’un des greniers qui alimente en partie les provinces voisines du Kasaï-Oriental et du Haut Katanga. Malgré l’abondance du maïs, du manioc, des haricots, de l’arachide et l’élevage des porcs et des volailles, la situation nutritionnelle des enfants dans ce territoire est inquiétante.

Pétronie Palaba est la mère Rodrigue, âgé de 6 mois. « J’ai mis mon enfant au sein juste après l’accouchement pour qu’il bénéficie du premier lait qui est son premier vaccin », explique Pétronie. « Rodrigue n’a reçu que du lait maternel les 6 premiers mois », explique la maman. « Grâce à cela, mon bébé est en bonne santé et cela me rend heureuse », s’exclame Pétronie.

Samy, le père de Rodrigue, est fier de voir sa famille en bonne santé. « Nous n’avons rien mis d’autre dans la bouche de notre enfant que le lait de sa maman. Durant toute la grossesse et l’allaitement, je me suis assuré que nous avions assez de provisions pour que Pétronie puisse manger à sa faim ».

Samy et Pétronie ont reçu toutes les informations sur les bonnes pratiques nutritionnelles aux consultations prénatales et aux consultations préscolaires. « Le rôle des papas est très important », conclut Samy. « Ils doivent participer activement à la bonne alimentation de leurs enfants en donnant tout le soutien nécessaire ».

Le travail de l’UNICEF et de ses partenaires

Les activités préventives sont très importantes pour lutter contre la malnutrition. L’UNICEF soutient l’organisation de consultations prénatales, postnatales et préscolaires dans le territoire de Ngandajika. Une réponse de prise en charge de la malnutrition aiguë sévère a été programmée avec l’appui de l’Union Européenne.

The following two tabs change content below.

Willy Mbemba Mavula

Willy Mbemba Mavula est nutritionniste de Santé Publique pour le bureau UNICEF de Mbuji-Mayi.

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire