Notre plaidoyer pour mettre fin aux mariages d’enfants à Mbandaka

Notre plaidoyer pour mettre fin aux mariages d’enfants à Mbandaka

Le mariage des enfants est une question complexe dans nos différentes sociétés avec des effets dévastateurs à long terme, sur la vie et l’avenir des filles. Il constitue des menaces dans plusieurs domaines dont la santé physique, psychologique, sexuelle et reproductive.

Contrairement aux autres villes de la République Démocratique du Congo qui ont célébré la Journée de l’Enfant Africain le 16 juin, la Province de l’Equateur l’a commémorée le 20 juin 2015 à Mbandaka, 4 jours après la date fixée.

La journée a été marquée par une marche de plus d’une heure à une distance d’au moins 1 kilomètre de la ville. Une activité présidée personnellement par Madame la Ministre Provinciale du Genre, de la Famille et de l’Enfant (GFE) à l’Ecole Primaire de Bokombodji où les Enfants Reporters, des enfants sourds, ceux vivant avec un handicap et des élèves ont pris part et célébré cette journée sous le thème

« 25 ans après l’adoption de la Charte Africaine des droits et du bien-être de l’enfant : Accélérons nos efforts collectifs pour mettre fin aux mariages des enfants en Afrique »

La marche a commencé à l’Inspection Provinciale de la Santé et les marcheurs réunissaient des Enfants Reporters, des agents des Nations Unies, et plus ou moins 200 élèves venus de différentes écoles du chef-lieu de l’Equateur, tous guidés par le rythme de la fanfare Kimbanguiste.

Pendant cette marche de plus d’une heure, la foule scandait des chansons hostiles au mariage des enfants.

Dans les calicots qui ont accompagné la marche, l’on pouvait lire des messages tels que : « Stop au mariage des enfants », « la place de l’enfant c’est à l’école et non dans le mariage », « le mariage précoce bloque l’émergence de la jeune fille ».

Arrivés à l’école primaire Bokombodji, endroit préparé pour la cérémonie, le décor était déjà planté. Les Enfants Sourds et malentendants, vivant avec un handicap, les enseignants, les Journalistes Amis des Enfants ainsi qu’une foule innombrable de curieux venus pour l’occasion étaient présents.

La cérémonie a été marquée par 2 temps forts : d’une part des différentes saynètes mises en œuvre par les enfants des écoles de paix de Mbandaka et d’autre part, du plaidoyer des Enfants Reporters auprès de Son Excellence Madame la Ministre du Genre et porte-parole du Gouvernement Provincial.

Les Enfants Reporters ont plaidé pour que le gouvernement Congolais accélère ses efforts pour mettre fin aux mariages d’enfants. Par ailleurs, ils ont également plaidé pour que la justice sanctionne les parents qui envoient leurs enfants au mariage avant l’âge de 18 ans.

C’était aussi un moment idéal pour les Enfants Reporters de distribuer leurs dépliants contre les mariages juvénile.

C’est pour cette raison que, nous Enfants Reporters de la ville de Mbandaka, avons pris cette initiative d’aller rencontrer les autorités politico-administratives ainsi que celles de la Cour d’appel de Mbandaka pour leur demander de prendre des mesures destinées à, immédiatement et sans condition, mettre fin aux fiançailles et mariages des enfants dans notre Province.

Car la place de l’enfant c’est à l’école et dans sa famille et non dans le mariage forcé.

En réaction, Jeanine Otoho Makado, Ministre Provinciale GFE, Nouvelles Technologies de l’Information, Medias et aussi porte-parole du Gouvernement Provincial a promis de tout mettre en œuvre pour défavoriser cette pratique qui ne cesse de s’accroître en Equateur. A cette même occasion, un acte d’engagement a été signé pour matérialiser les paroles des autorités politico-administratives.

Signalons enfin qu’une semaine après cette journée, les Enfants Reporters sont allés rencontrer l’autorité judiciaire en la personne du Premier président de la Cour d’appel de Mbandaka, avec pour même objectif de mettre fin aux mariages des enfants et de punir sévèrement les auteurs des actes selon les prescrits de la loi.

En réaction, il nous a promis de faire appliquer la loi dans toute l’étendue de la Province, de punir sévèrement les auteurs de ses actes et d’ouvrir des actions disciplinaires aux magistrats qui ne font pas appliquer la loi dans son entièreté.

Enfin, un acte d’engagement a été signé à cette occasion par la même autorité.

Nous, Enfants Reporters de Mbandaka, remercions le Bureau UNICEF Mbandaka pour son amour envers nous les Enfants, ainsi que nous remercions l’Union Européenne pour sa contribution dans le programme. De même, nous remercions nos encadreurs et les Journalistes Amis des Enfants pour leur accompagnement dans toutes nos activités. Enfin, nous remercions le Gouvernement provincial à travers son Ministère du Genre, de la Famille et de l’Enfant, le Premier Président de la Cour d’appel qui n’ont pas fermé leurs oreilles à nos cris d’alarme et ont répondu à chaud à nos préoccupations.  Nous demandons à d’autres autorités de suivre dans les mêmes pas pour l’intérêt supérieur des enfants.

©UNICEF NYHQ/2012/Brian Sokol
À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son action : www.unicef.org/french
Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire pour rester informé sur les actions de l’UNICEF RDC et ses partenaires en faveur des droits des enfants. Suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter !

The following two tabs change content below.

Ruth I

Ruth a 17 ans, elle est enfant reporter de Mbandaka depuis 2011. La mère de Ruth est elle-même journaliste à la radio, ce qui l’a inspirée à devenir enfant reporter. Ruth étudie la biologie-chimie au complexe scolaire Laborne de Mbandaka. Ruth veut ensuite étudier la médecine et se spécialiser en pédiatrie, pour soigner les petits enfants.

Ruth is 17 years old; she has been a child reporter at Mbandaka since 2011. The mother of Ruth is herself a radio journalist, that which inspired her to become a young reporter. Ruth studied biology and chemistry at the Mbandaka Laborne school complex. Ruth now wants to study medicine and specialize in pediatrics to treat small children.

2 comments

  • C’est à partir de pression du groupe que les enfants trouvent cet état de conscience, nous luttons et nous combattons avec nos stratégies pour mettre à ces genres de choses mais le moyen de transport pose problème pour atteindre tous les coins de nos communautés. Ainsi Donc nous demandons à toute personne de bonne volonté, aux parténaires, à l’Etat congolais de nous faciliter cette tache afin d’atteindre nos objectifs. Contact:+243990169657

  • C’est une thématique qui touche l’ONGD CACLES à coeur,les avis favorables ont été demander, depart et d’autre pour permettre aux membres de descendrent dans la communauté porte à porte pour mener une forte campagne de sensibilisation sur les mariages précoces mais aucune réaction ni aux parténaires ni à l’ Etat Congo.Or le mariage precoce c’est le frein du développement socio économique du pays.Nous attendons les réactions de partenaire pour la dite campagne. Soyons les réalisateur du développement pour un avenir meilleur.

Laisser un commentaire