Comment nous, les filles, devons prendre le pouvoir

Comment nous, les filles, devons prendre le pouvoir

Nous, enfants reporters de Kinshasa, avons participé à la deuxième édition du forum mondial francophone de la femme qui s’est déroulé dans la ville Province de Kinshasa en RDC le 3 et 4 mars 2014.

Sur cet évènement, nous avons eu l’opportunité de rencontrer des intervenants tels que Nouzha Skalli, ancienne Ministre du Développement social de la famille et de la solidarité du Maroc.

Elle nous a dit que, pour qu’une femme puisse hériter du pouvoir, elle doit « se battre quand je parle de se battre, ce n’est pas physiquement mais c’est intellectuellement et moralement. »

 

Mes très chères amies, pour hériter du pouvoir il faut que nous puissions imposer des quotas de femmes dans les sociétés, dans les entreprises, les associations etc…

Nous devons aussi vivre l’égalité entre les hommes et les femmes partout. Dans le monde économique, social, politique, culturel, scolaire etc…

Mes très chères sœurs, filles, Oui ! nous pouvons hériter de ce pouvoir. L’exemple de la Présidente de Centrafrique, Catherine Samba-Panza, qui est aussi la première Présidente d’un pays francophone, doit nous encourager à ne pas baisser les bras mais à nous battre pour prendre le pouvoir. Dans certaines situations, nous pouvons même parfois faire mieux que les garçons.

Comment ? Comme nous l’a expliqué, Bestine Kazadi, les qualités qui peuvent nous servir à prendre et se maintenir au pouvoir sont : l’audace, la ténacité, la persévérance et la confiance en soi.

 

Mes très chères sœurs, filles, nous devons nous entraider pour valoriser et faire respecter nos droits.

Vive un Congo digne des filles et plus jamais de discriminations entre hommes et femmes!

Ps: Ma première prise de pouvoir est l’écriture de cet article que Nathan m’a aidé à écrire :)

Les autres articles écrits par les enfants reporters à la suite du Forum Mondial des femmes francophones:

http://ponabana.com/category/forum-mondial-des-femmes-francophones/

Retrouvez toutes les interviews réalisées par les enfants reporters lors du Forum Mondial des femmes francophones à l’adresse suivante:

https://www.youtube.com/user/unicefrdc2012?feature=watch

Nous tenons à remercier l’Union Européenne pour son soutien et son engagement en faveur de l’égalité des genres

Photo MONUSCO/Myriam Asmani.

 

Author

Merveille a 16 ans et elle étudie à l’Institut Bambous à Kinshasa. Après, elle veut aller à l’Université et devenir nutritionniste. Selon elle, “il ne faut pas se limiter au rôle d’enfant reporter mais poursuivre cet engagement pour les enfants dans la vie d’adulte”.

Merveille is 16 years old and is studying at the Bambous Institute in Kinshasa. Afterwards, she would like to go to university and become a nutritionist. Merveille believes: ‘One must not restrict oneself to the role of being a child reporter, but continue this commitment for children into adult life.’

Related Posts

No related posts found.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>