crossorigin="anonymous" integrity="sha256-00ZHVtB05zhS034zxRE/UJFzFiDsBCmRenTx1qgNAtU="
Alpha Musenga est un Enfant Reporter de la ville de Mbuji-Mayi

Je m’appelle Alpha Musenga Kaseya, Enfant Reporter de la ville de Mbuji-Mayi. Certains enfants de ma ville sont prêts à tout pour aller regarder un film au cinéma. C’est une distraction préférée des enfants. 

Par manque de la télévision dans les  familles, les enfants qui vont dans les salles de cinéma doivent payer de l’argent pour entrer. 

 

Lorsqu’on paie, on peut avoir une place assise à l’intérieur de ces salles où il y a une télévision et quelques bancs. Et quand il n’y a plus de sièges, d’autres enfants se mettent debout. Ceux qui n’ont pas d’argent pour payer les droits d’entrée restent dehors et regardent les films par des petits trous de ces salles de cinéma. 

 

Je me demande où est-ce que ces enfants trouvent de l’argent pour le ciné?

Les enfants ne travaillent pas, normalement. Mais où est-ce qu’ils trouvent de l’argent pour payer au cinéma? Certains enfants à qui j’ai posé la question m’ont avoué qu’ils volent de l’argent à la maison pour aller payer au ciné. C’est vraiment triste. Ceux qui ne volent pas directement détournent les frais scolaires pour aller payer le ticket au ciné. C’est encore un vol en fait. 

Dans ces cinémas, les enfants regardent parfois des films pour adultes qui ne sont pas appropriés à leur âge. Cela compromet leur éducation. Ce qu’ils voient n’est pas bon pour leur formation. 

 

J’ai croisé Fiston, âgé de 15 ans, devant l’une des salles de cinéma, pendant les vacances de pâques.

« Je viens voir des films au ciné car je n’ai rien à faire à la maison et que je n’ai rien pour me distraire. Au ciné je viens pour me distraire tout simplement. Et pendant ce temps des vacances je peux rester du matin au soir au ciné », m’a dit cet enfant.

Il m’a également fait comprendre qu’au cinéma, les enfants sont exposés à beaucoup de risques. 

« On s’assoit sur les banquettes placées devant tout le monde mais quand les places finissent sur les banquettes de derrière, les grandes personnes nous disent de nous lever et on commence à voir les films tout en étant débout. Parfois, certaines personnes frappent des enfants au ciné et leurs ravissent les babouches sans raison», regrette Fiston. 

 

Je demande aux parents, en tout cas pour ceux qui le peuvent, d’acheter des télévisions pour leurs enfants. Cela va permettre aux enfants de se distraire à la maison. Les parents auront un contrôle sur ce que les enfants regardent. Lorsque les enfants vont dans les salles de cinéma, sans le contrôle des adultes, ils ne regardent pas de bons films. 

Il faut aussi que les autorités prennent des mesures pour interdire aux enfants l’accès à ces cinémas. Si non, réglementer l’accès des cinémas aux enfants.

Encadreur : Donatien Muela