Mon plaidoyer pour les conditions d’apprentissage au Kwilu

Conditions d'éducation précaires dans le KiwluBEST OF 2016Bonjour, je suis Jean-Paul, Enfant Reporter de Bandundu. Voici ma petite enquête illustrée en photos et mon grand plaidoyer pour des conditions d’apprentissage dignes des enfants dans ma province, le Kwilu.

Les conditions d’apprentissage ne sont pas à la hauteur au Kwilu

Selon l’annuaire statistique 2012 – 2013 de l’EPSP (le Ministère de l’Education), le Bandundu aurais 7 475 écoles. Cela représente 17, 3% des écoles au niveau national. Mais il n’y aurait que 13% de ces écoles qui sont construites en matériaux durables – 55 112 salles de classe, soit 16,9% du total national.

Avec ce pourcentage terriblement bas, comment ne peut-on pas accorder un peu plus d’attention à cet épineux problème et réserver une place de choix à l’éducation ? De l’éducation d’un peuple dépend le destin d’un pays dit-on et l’enfant Congolais constitue l’avenir de la RD Congo.

UNICEF RDC 2016 Jean-Paul Education Kwilu-4

Selon les écoles, les élèves du Kwilu étudient dans des conditions extrèmement différentes

Des écoles en terre au Kwilu

Dans ma Province le Kwilu, certains enfant étudient dans des conditions médiocres dans des bâtiments construits avec de la terre où les eleves se mettent souvent à quatre ou à six sur un bout de bois. Pour ceux construits en semi-durables, les conditions sont presque les mêmes.

Comment ces enfants peuvent-ils étudier comme ça ? Comment pourront-ils constituer un avenir pour demain si ce n’est un avenir incertain? Même avec toute la volonté du monde, dans ces conditions, comment pouvons-nous parler de la qualité de l’enseignement ? Nous devons donner à chaque enfant les mêmes chances au moment où ils en ont besoin.

UNICEF RDC 2016 Jean-Paul Education Kwilu-7

Dans cette école rurale du Kwilu, les élèves n’ont pas de tables pour prendre note

Notre droit à l’éducation de qualité

Avec ces chiffres, il est évident que ces conditions d’enseignement vont à l’encontre de l’article 29 de la Convention Relative aux Droits de l’Enfant dans son alinéa 1.c et d qui stipule que:

« Les Etats parties conviennent que l’éducation de l’enfant doit viser à :

– favoriser l’épanouissement de la personnalité de l’enfant et le développement de ses dons et ses aptitudes mentales et physiques dans toute la mesure de leurs potentialités. 

– préparer l’enfant à une vie adulte active dans une société libre et encourager en lui le respect de ses parents, de son identité, de sa langue et de ses valeurs culturelles, ainsi que de la culture et des valeurs d’autrui. »

Ici, les élèves ont des tables mais le premier rang ne peut pas tous les contenir.

Ici, les élèves ont des tables mais le premier rang ne peut pas tous les contenir

Des écoles en dur et moins d’enfants par classe au Kwilu

Rien de tout ça n’est possible avec des salles de classes pléthoriques. La foule d’enfants dans les salles de classe entame surement le niveau d’apprentissage des enfants. Ces conditions d’apprentissage ne peuvent contribuer à leur épanouissement malgré la volonté sans faille des enfants, à apprendre.

“Nous voulons des écoles construites en dur avec plus de salles de classes !” a crié l’élève Alain de la 4ème primaire à l’EP Kanika à Bangumi.

Sous ces conditions comment étudier ? Comment ces enfants peuvent-ils constituer l’avenir de demain ?
Les écoles de notre province du Kwilu ne sont pas adaptées mais je crois qu’avec la volonté de chacun, on peut avoir des salles de classes suffisantes et répondant aux normes pour assurer un enseignement de qualité.

Une des nombreuses salles de classe sans table ni assez d'espace pour tous les élèves dans le Kwilu.

Ces élèves du Kwilu font de leur mieux pour apprendre dans leur petite salle de classe

Mes recommandations pour de bonnes conditions d’apprentissage

C’est pour cela que je fais ces recommandations au Gouvernement National et de la Province du Kwilu:

– Accroitre le budget de l’éducation pour la construction des salles de classe supplémentaires aiderait à assurer un enseignement de qualité car les enseignants auront moins d’enfants à suivre et ainsi, accorder à chacun plus de temps pour l’apprentissage.

– Appliquer les trois axes du Plan Intérimaire de l’Education (PIE).

L’école c’est l’avenir et les enfants sont l’avenir de demain ! Apprenons à aider les enfants à se développer, avançons plus vite vers l’éducation de qualité.

Photos: UNICEF DRC 2016 Luketo

The following two tabs change content below.

Jean-Paul

Jean Paul est un Enfant Reporter du Bandundu. Agé de 11 ans, il étudie au collège Kivuvu en 1ère année secondaire. Plus tard, il aimerait devenir avocat pour défendre les droits des enfants. Il aime la lecture et faire des recherches sur des sujets qui le tiennent à cœur.

Jean Paul is a Young Reporter from Bandundu Province. Aged 11, he's a first year student at Kivuvu secondary school. He would like to become a lawyer to be able to defend children's rights. He enjoys reading and researching subjects that mean a lot to him.

4 comments

Laisser un commentaire