Nous, Enfants Reporters, engagés pour « Mettre fin aux violences faites à l’enfant »

Nous, Enfants Reporters, engagés pour « Mettre fin aux violences faites à l’enfant »

Le 20 Novembre c’était  la journée mondiale de l’enfant. Nous avons fêté  le 24ème anniversaire de la convention relative aux droits de l’enfant et le thème était “mettre fin aux violences faites à l’enfant”. Avec mes amis enfants reporters de Kinshasa nous avons participé à une émission spéciale dédiée à cette journée avec la chaine de télévision congolaise nationale, la RTNC.

Comme avant chaque émission, nous avons eu un briefing par les journalistes qui nous encadrent pour  bien formuler et orienter nos questions. Cette émission spéciale a permis aux enfants reporters de Kinshasa présents sur le plateau et des autres provinces appelés par téléphone d’interroger  des éminentes autorités du monde telles que:

RTNCMadame Leila Zerrougui, la représentante du Secrétaire Général des Nations Unies qui s’occupe des enfants dans des conflits armés, la représentante de l’UNICEF en RDCongo et la représentante  de la section protection de l’enfant de la Monusco. Nous avons également pu questionner les hautes autorités de notre pays comme la Ministre du genre famille et enfant et le général des FARDC. Un reportage produit par nos amis enfants reporters de Goma sur les conséquences de la guerre a aussi été diffusé.

“LA VIOLENCE PEUT SE PRODUIRE PARTOUT ET PAS SEULEMENT LA OU IL Y A DES CONFLITS”

Comme nous l’avons fait remarquer, la violence peut se produire partout et pas seulement là où il y a des conflits. Nous avons constaté que la violence pouvait être à la maison, à l’école, et dans les communautés.

Les différentes autorités confrontées à ces questions ont décidé de s’engager pour apporter chacune d’elles des solutions afin que l’enfant congolais vive dans de bonnes conditions comme l’impose la convention relative aux droits de l’enfant.

Madame la Ministre du Genre Famille Enfant aux côtés de mon ami enfant reporter Nathan

Le lendemain, nous avons été reçus à 15h30 par la Ministre du genre famille et enfant pour deux questions dont la question de la matérialisation d’un parlement pour enfant. J’espère que ce projet se réalisera car il permettra de donner de l’importance à la voix de l’enfant. En tout cas la Ministre  nous a assuré de son rôle comme avocate auprès du chef du gouvernement afin que notre plaidoyer aboutisse à des résultats concrets.

Pour clôturer cette célébration en beauté, un échange sur Google+Hangout a été organisé le samedi à 9h30 à l’Unicef, et nous avons pu échanger avec les enfants reporters des autres provinces pour parler encore des violences faites aux enfants et leur faire le bilan de cette semaine.

 

Vous pouvez retrouver toutes les vidéos à l’adresse suivante :

http://www.youtube.com/user/unicefrdc2012

Vive les enfants reporters de Kinshasa!!!

Les enfants reporters de Kinsahasa sur le plateau de l’emission “La voix de L’Enfant” de la RTNC

The following two tabs change content below.

Jonathan

Jonathan is 16 years old and he is a youth reporter Kinshasa. He studied at Saint Joseph College and wants to become a lawyer to defend the children’s rights. His dream? That his country “become a country fit for children, a country that respects the rights of the children and put them at the center of everything.”

Jonathana 16 ans et il est enfant reporter de Kinshasa. Il étudie au collège Saint Joseph et aimerait devenir avocat pour défendre les droits des enfants. Son rêve? Que son pays “devienne un pays digne des enfants, un pays qui respecte les droits de l’enfant et qui les mettent au centre de tout.

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire