crossorigin="anonymous" integrity="sha256-00ZHVtB05zhS034zxRE/UJFzFiDsBCmRenTx1qgNAtU="
Précieuse, 12 ans, est enfant reporter de Kinshasa.

Je m’appelle Précieuse. J’ai 12 ans et je suis enfant reporter de Kinshasa. J’ai participé à la formation pour devenir contributeur sur le blog de l’UNICEF Pona Bana. Le 17 et 18 avril au Lycée Motema Mpiko, nous avons été formés sur les droits de l’enfant, l’environnement et la rédaction des articles,  grâce au soutien de l’UNICEF en RDC.

 

Le matin, avant d’aller à la formation, j’ai d’abord accompagné mes petites sœurs à l’école. Ensuite, j’ai pris une moto pour aller à mon école. J’étudie au lycée Toyokana. C’est non loin du lycée Motema Mpiko.

Arrivée à l’école, j’ai commencé par montrer à mes amies tout ce qu’on a reçu le premier jour de la formation. Je leur ai montré mon carnet Pona Bana, le stylo, un exemplaire de la Convention internationale des droits de l’enfant et un autre exemplaire de la loi portant protection de l’enfant. Mes copines ont beaucoup apprécié.

Pour participer à cette formation, je me retrouve avec 4 autres filles de mon école. En tout, nous sommes 5 filles sélectionnées pour y participer.

À 7h30, notre encadreur nous demande de le rejoindre pour aller à la formation.

Mes copines et d’autres élèves de ma classe me souhaitent « bonne chance ». Notre encadreur, mes collègues et moi marchons jusqu’au lycée où on a rendez-vous avec nos nouveaux encadreurs formés par l’UNICEF.

 

Connaître les droits de l’enfant pour mieux les défendre

Nous avons trois modules pour la formation. Chaque formateur doit parler d’un module. Le premier jour, c’est « les droits de l’enfant, la Convention internationale relative aux droits de l’enfant et le réchauffement climatique ». Cela se passe bien.

Ma partie préférée, c’est celle qui concerne les droits de l’enfant. Surtout celui lié à la participation. En fait, ce droit me permet d’agir sur les sujets qui me concernent et d’autres enfants.

Je suis contente de participer à cette formation de l’UNICEF sur les droits de l’enfant. C’était une belle expérience et j’ai appris des nouvelles choses.

Grâce à cela, j’ai découvert et compris mes droits. Maintenant, je sais que des gens sont obligés de respecter mes droits. Pour eux, c’est un devoir. Je sais aussi que j’ai des devoirs.

J’ai aussi appris à connaître la Convention internationale relative aux droits de l’enfant. C’est un document important dans l’histoire des droits de l’enfant.

Maintenant, je peux en parler à mes amis, mes proches, et même dans ma famille. Je peux apprendre aux enfants qu’ils ont des droits sur lesquels il faut veiller. Ils doivent les connaître pour mieux les défendre. Ensemble, on peut mieux défendre les droits de l’enfant en RDC.