crossorigin="anonymous" integrity="sha256-00ZHVtB05zhS034zxRE/UJFzFiDsBCmRenTx1qgNAtU="
Divine Musao, 15 ans, est Enfant Reporter de Kipushi dans la province du Haut-Katanga.

Je m’appelle Divine Musao, j’ai 18 ans et je suis Enfant Reporter de Kipushi. J’habite dans le quartier Katshoma. Nous avons un problème d’eau.

 

L’eau ne coule pas des robinets de mon quartier. Cette situation dérange les familles et les élèves. À cause de cela, un enfant m’a confié qu’il arrive souvent en retard à l’école. Je vais l’appeler Alphonsine.

 

Se réveiller tôt le matin pour chercher d’abord de l’eau

L’élève étudie à l’école primaire Mwanga et doit aller puiser de l’eau chaque matin. Pour aller chercher de l’eau, elle doit se réveiller à 6 heures du matin.

 « Or, ces derniers temps, il fait extrêmement froid à Kipushi. Mais je suis obligée de me lever tôt. Sinon, je vais arriver en retard à l’école. Et lorsque j’arrive en retard, c’est déjà l’heure du rassemblement et le directeur me renvoie à la maison. Il ne me pose même pas la question de savoir pourquoi je suis arrivée en retard. J’ai manqué quelques cours à cause de cette situation. Et cela affecte mes résultats à l’école. À cause de ce retard de quelques minutes, j’ai raté mon interrogation de Français parce que le directeur m’a renvoyé à la maison », regrette Alphonsine.  

 

Les retardataires perturbent le bon fonctionnement d’une classe

Pourquoi est-ce qu’on renvoie à la maison un élève qui arrive en retard? 

« L’élève qui arrive en retard en classe dérange toute la salle quand il entre. Et parfois, cela perturbe le bon déroulement de la leçon lorsque l’adulte doit aller ouvrir ou aller répondre à l’interphone. En plus, un élève qui arrive en retard dans une classe est mal à l’aise parce qu’il manque l’accueil qu’on reçoit en début des cours. Et le cas de l’élève, qui vient souvent en retard, n’est pas vraiment un bel exemple, peu importe les raisons qu’elle peut avancer », explique monsieur Patrick Nseya, enseignant à l’école primaire Nuru Kaponda, une autre école de Kipushi. 

 

L’enseignant Patrick estime qu’un élève qui prend l’habitude des retards en classe peut développer des mauvaises habitudes plus tard. « Dans sa vie professionnelle future ou sociale, un élève habitué aux retards ne pourra pas devenir ponctuel à cause de la mauvaise habitude apprise dans sa jeunesse. Nous avons l’ambition de mieux former et bien préparer les enfants à leur vie future d’adulte. Il faut commencer par mettre l’accent sur la ponctualité pour que les élèves se sentent obligés de bien s’organiser pour arriver à l’heure à l’école. Ils feront la même chose dans leurs entreprises. La ponctualité étant une règle de savoir-vivre, nous ne voulons pas l’ignorer”, insiste l’enseignant.

Le directeur de l’école a interpellé les parents de l’enfant qui arrive souvent en retard et qui manque déjà quelques cours. Je pense, qu’au lieu de renvoyer les élèves pour quelques minutes de retard, mieux trouver une autre sanction, éducative dans ce cas. Pourquoi pas, le garder un peu plus longtemps à la fin des cours pour qu’ils récupèrent le temps qu’ils ont manquée le matin? 

C’est juste une idée. Ou encore les garder plus longtemps à la fin des cours pour les études. Question de rattraper les parties ou la partie de la leçon qu’ils ont manqué? Ce serait, en tout cas, mieux. 

 

Encadreur : Christian Maland