Nathan Kalonji est enfant reporter de Bunia, province de l'Ituri.

Le Comité d’enfants de la ville de Bunia a assisté les orphelins de l’orphelinat saint Kizito. Une assistance  dont ces vulnérables ont régulièrement besoin. Je m’appelle Nathan Kalonji, enfant reporter de la ville de Bunia.

 

 

Des dizaines de bénéficiaires sans assistance

L’orphelinat saint Kizoto de Bunia héberge plusieurs dizaines d’orphelins qui sont dépourvus d’assistance. C’est la raison pour laquelle les membres du parlement d’enfants de Bunia ont collecté divers effets dans les églises et auprès de personnes de bonne volonté. Ils en ont constitué des dons nécessaires à cette visite. Les membres se sont aussi impliqués en contribuant pour compléter les dons, avec des produits comme du savon, du lait, ou encore des habits.

 

 

Des dons très utiles aux bénéficiaires

Cette assistance a été bien accueillie par les sœurs responsables de cet orphelinat, qui demandent aux autres personnes de bonne volonté d’emboîter le pas. “ Nous sommes très contentes de vous voir venir. Nous vous remercions infiniment pour ce geste d’amour ” a déclaré Consolée, novice des sœurs de la charité maternelle. Elle souhaite que faute de mieux, que des personnes de bonne volonté passent ne serait-ce que pour visiter ces orphelins.

 

Un engouement des membres du Comité

L’engagement de chacun des membres du Comité a abouti à une collecte conséquente, qui a fait le bonheur des enfants visités. La porte-parole du Comité explique : “ Notre objectif est de les voir sourire, chanter et danser. Nous avons fait quelques petits travaux avec les pensionnaires de l’orphelinat. Nous avons fait la lessive, nous avons balayé, et nous nous sommes divertis.  »

 

Une leçon de vie apprise

J’ai tiré une leçon importante de ce geste du Comité d’enfants. Je pense que même en étant encore enfants, nous pouvons aider les autres enfants qui sont dans le besoin. Les enfants orphelins devraient régulièrement bénéficier de gestes de charité, d’amour et de considération. Chacun d’eux a le droit de grandir dans un environnement où il se sent aimé, considéré.

Ensemble, il est possible de donner du sourire à un enfant, partout où ils se trouve.

 

 

Encadreur David Ramazani