L’eau : une source de tensions et de violences

La rareté de l’eau dans la ville de Mbuji-Mayi est souvent à l’origine de bagarres, de conflits et de violences entres jeunes. Comme l’eau ne coule pas aux robinets de notre commune, des jeunes de la commune de Diulu vont chaque jour dans la commune de Muya à la recherche de l’eau.

La fois dernière, alors qu’on puisait de l’eau à une borne fontaine de Muya, une dispute à un éclaté entre plusieurs jeunes garçons. This dispute a éclaté parce que les jeunes originaires de la commune de Muya avaient interdit aux jeunes venus des communes voisines de puiser de l’eau.

«Vous n’avez pas le droit de venir puiser de l’eau ici», disaient-ils en refusant de faire la queue. Les parents des jeunes s’en trouvent mêlés et il y a plusieurs bénédictions graves qui ont suivi aujourd’hui des soins médicaux.

On se bouscule et on bagarre pour avoir de l’eau. J’interpelle les autorités provinciales pour trouver des solutions durables à ce problème de pénurie d’eau à Mbuji-Mayi. Cette situation met non seulement en mal la paix sociale mais aussi l’application des mesures barrières de lutte contre le coronavirus, ce qui est une double menace pour les enfants !

The following two tabs change content below.

Hornela

Hornella est une Enfant Reporter de la ville de Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental

Latest posts by Hornela (see all)

Related Posts

No related posts found.

One comment

  • Toujours et encore de l’eau, une denree rare a la base de violence entre jeunes. Il est important que les autorites garantisse l’acces a l’eau a toutes les communautes car l’eau c’est la vie. Merci Hornela de nous interpeller sur cette question essentielle en cette periode de crise sanitaire.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *