Mes questions à la Représentante adjointe de l’Unicef en RDC

Lors du Forum de l’espoir qui s’est tenu à Bujumbura ce week end, j’ai eu l’occasion de poser deux questions à la Représentante adjointe de l’Unicef en RDC, Sylvie Fouet. L’occasion de parler de la protection et de l’éducation des enfants vulnérables.

Quelles sont les mesures prises par l’Unicef pour les enfants qui sont renvoyées de l’école car ils ne parviennent pas à payer les frais scolaires?

Nous faisons dans ce cas un plaidoyer politique c’est  dire que nous encourageons le gouvernement à faire respecter la gratuité de l’enseignement primaire sur l’ensemble du territoire. Nous assistons ces enfants notamment avec l’opération « Back-to-School » pour les enfants de 6 et 7 ans en leur attribuant des kits scolaires (cahiers, livres, stylos…) et cela facilite beaucoup les parents qui n’ont pas les moyens financiers de les maintenir à l’école. L’année dernière, nous avons eu plus de 2,5 millions d’enfants qui étaient inscrits dans les écoles de RDC, c’est une belle réussite car l’éducation est primordiale pour l’avenir du pays.

1

Les 15 jeunes de RDC qui ont participé au Forum de l’Espoir de Bujumbura. Les 11 Provinces du pays étaient représentées.

Quelle est la contribution de l’Unicef dans la région des grands lacs pour les enfants vulnérables qui sont victimes des effets de la guerre?

Nous essayons de jouer un rôle primordial qui est la réunification familiale c’est à dire que nous aidons les enfants séparés de leurs familles en tentant de retrouver leurs parents ou des membres de leur famille. Si on y arrive, tant mieux, nous continuons à les assister bien évidemment. Dans le cas contraire, nous prenons ces enfants et nous leur donnons notamment un accès gratuit à la santé et à la nutrition et nous finançons de manière régulière leur études.

Toutes les photos du Forum de l’espoir sont désormais disponibles sur Flickr!

Suivez le Forum de l’espoir sur:

Le Blog spécialement dédié

Twitter

Facebook

Photos: ODH/Batumike/2014 – UNICEF RDC/Majourel/2014

The following two tabs change content below.

Terence

Terencea 15 ans et il vient de la Province du Bas-Congo. Il souhaite devenir avocat. Son souhait est que la région des grands lacs et le reste de l’Afrique puissent être en paix pour enfin accéder au développement.

Terence is 15 years old and come from the Bas-Congo Province. He wants to be a lawyer. He hopes the Great Lakes Region and the rest of Africa will be in peace and finally be able to develop itself.

Related Posts

No related posts found.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *