La rue comme seule famille

enfants des rues en RDC

Les enfants constituent l’avenir de demain et c’est avec eux que nous devons bâtir un pays fort, dans la solidarité et la paix (photo: UNICEF RDC Falvo)

La rue est devenue la seule famille de nombreux enfants à travers la République Démocratique du Congo. Communément appelés ‘shegués’, ces enfants des rues ont pourtant le droit de jouir d’une vie décente et d’une meilleure famille que celle offerte par la rue.

Des histoires qui se ressemblent

A Bunia, chef-lieu de la Province de l’Ituri, trop d’enfants vivent dans cette situation.  Exaucé, 14 ans, vit dans la rue depuis 2012. « J’ai quitté la maison à cause de la maltraitance. J’ai appris dernièrement que ma maman est décédée et je n’ai jamais connu mon père », explique Exaucé. « Ici, nous dormons dans une maison en construction. Quand il pleut, sommes obligés de fuir dans des toilettes ou dans des restaurants pour y passer la nuit. Pour l’instant, je suis ramasseur de saletés et je transporte de l’eau. Le peu d’argent que je gagne, ça me permet d’acheter de la colle pour me droguer. »

Jean est un autre jeune que j’ai rencontré. Il a 15 ans et vit dans la rue depuis 2011 suite à la séparation de ses parents. « Pour gagner de l’argent, je transporte de l’eau pour les restaurants, voir aussi les déchets. L’argent m’aide à acheter la nourriture, parfois des habits mais aussi des drogues pour oublier mes souffrances. ».

Pour chaque enfant, les mêmes droits

Exaucé, Jean et tous les enfants qui vivent dans la rue sont pourtant comme nous. Ils ont les mêmes droits que nous. Alors que nous dormons dans nos lits et que nous prenons un petit déjeuner avant d’aller à l’école, ces enfants sont en train de prendre de l’alcool pour se réchauffer. Lorsque nous partons à l’école pour apprendre des nouvelles choses, eux apprennent comment voler pour avoir de quoi se nourrir et survivre.  Quand nous rentons chez nous, nous saluons notre famille et avons un toit pour nous protégeons contre les intempéries mais dans la rue, ces enfants vivent dans la peur et la misère.

Nous demandons que ces enfants intègrent des foyers ou des centres d’accueil pour reprendre le cours de leur enfance. La rue ne doit pas être la seule famille possible pour ces enfants.

Les enfants constituent l’avenir de demain et c’est avec eux que nous devons bâtir un pays fort, dans la solidarité et la paix.

Lire plus:

Article écrit par Blessing, Enfant Reporter de la Province de l’Ituri

The following two tabs change content below.

Enfants Reporters Ituri

Suite à leur initiation à l'écriture de blogs, les Enfants Reporters de Bunia vous proposent leurs premiers articles.

After a blog writing workshop, the Young Reporters of Bunia are pleased to share their first papers.

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire