Coronavirus : attention au manque d’eau potable

Le coronavirus est une épidémie très dangereuse  pour la population de la République Démocratique du Congo (RDC). Le manque de l’eau potable dans certains coins du pays et de la ville de Bukavu est une menace pour les enfants. Les eaux que nous consommons sont remplies de maladies et c’est une bombe à retardement. L’accès à l’eau potable, pourtant essentielle, est quasi inexistant et la population doit se débrouiller pour avoir un peu d’eau pour se laver les mains.

Alors que la Convention relative aux Droits de l’Enfant à son article 24 alinéa 1 stipule que les enfants ont le droit de l’enfant de jouir du meilleur état de santé, nous assistons aujourd’hui à la pandémie du COVID-19. Les enfants sont exposés à une insécurité sanitaire : pas de protection contre les maladies, les enfants ne sont pas encadrés suffisamment et par les familles et moins encore par l’Etat ignorant les autres aspects liés à la santé et à l’éducation des enfants.

Nous demandons aux Gouvernements provincial que National de bien vouloir servir toute la population de Bukavu en eau potable et surtout dans cette période très dangereuse du coronavirus.

The following two tabs change content below.

Ansima

Ansima, 15 ans, est Enfant Reporter de la ville de Bukavu, à l'est de la République Démocratique du Congo.

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *