crossorigin="anonymous" integrity="sha256-00ZHVtB05zhS034zxRE/UJFzFiDsBCmRenTx1qgNAtU="
Anselme Bukuze est âgé de 27 ans et a été Jeune Champion de l’UNICEF à Goma.

Je suis Anselme Bukuze, Jeune Champion de l’UNICEF, âgé de 27 ans. L’année passée, j’ai été sélectionné pour être l’un des 40 Volontaires de Nations unies recrutés par l’UNICEF pour une période de 3 mois. J’étais basé au bureau de Goma.

Lors du Forum des jeunes du Conseil économique et social (ECOSOC) auquel j’ai assisté, j’ai eu l’honneur de participer à un événement organisé au siège de l’UNICEF. Cet événement visait à présenter le programme des Jeunes Champions à une audience internationale venue de différents pays.

C’était un moment particulièrement marquant pour moi, étant donné la diversité du public et l’importance de la cause que je représentais : les jeunes congolais, en particulier ceux qui vivent dans la peur à l’est du pays.

Le programme Jeunes Champions de l’UNICEF a profondément influencé ma vie, à la fois sur le plan professionnel et personnel. En arrivant à l’UNICEF sans expérience, j’ai dû faire face à de nombreux défis. Cependant, grâce au soutien et à l’encouragement de collègues plus expérimentés, j’ai rapidement acquis les compétences nécessaires pour réussir dans mes missions.

À la fin de mon mandat de trois mois en tant que Volontaire des Nations unies, j’ai été embauché en tant que consultant en Changement Social et Comportemental, une opportunité qui a été rendue possible grâce au programme Jeunes Champions.

Ce programme m’a également permis de travailler avec des jeunes vivant dans les camps de déplacés dans l’est de la RDC, des jeunes qui avaient l’impression de mourir en silence, sans que personne ne s’intéresse à leur sort.

Ensemble, nous avons lancé des initiatives visant à promouvoir la résilience et à favoriser le changement au sein de leur communauté. J’ai vu les jeunes se mobiliser et unit leurs efforts pour faire faire changer les choses dans les camps où ils ont trouvé refuge.

Ma participation à cet événement à New York m’a donné l’opportunité de sensibiliser à l’importance de soutenir la jeunesse et de reconnaître son potentiel. Les jeunes ne sont pas seulement les leaders de demain, ils sont aussi les leaders d’aujourd’hui.

Je suis convaincu que les jeunes sont des acteurs essentiels du changement et j’encourage vivement toutes les agences des Nations unies à ouvrir leurs portes aux jeunes talents, afin de contribuer ensemble à la réalisation des objectifs de développement mondiaux.

Lentement mais sûrement, les jeunes trouvent leur place et je suis fier de faire partie de cette génération de jeunes qui osent entreprendre.