crossorigin="anonymous" integrity="sha256-00ZHVtB05zhS034zxRE/UJFzFiDsBCmRenTx1qgNAtU="
Chanceline Mukolosha est une Enfant Reporter de la ville de Kinshasa.

Le manque d’eau est un sérieux problème dans mon quartier. Je suis Chanceline Mokukosha, enfant reporter de Kinshasa. J’habite dans la commune de Mont-Ngafula, quartier Mbudi au niveau de l’arrêt 6 portes. En fait, Mont-Ngafula est une des communes dans la ville de Kinshasa. Sa population souffre du manque d’eau.

 

Cela fait trois ans que j’habite dans ce quartier et je n’ai pas vu l’eau couler du robinet. C’est incroyable ! Pour survivre, nous puisons l’eau des puits et des sources d’eau des particuliers.

Lorsque je vais chercher de l’eau, je vois beaucoup d’autres enfants comme moi qui viennent aussi en chercher. Souvent, ce sont les enfants et les jeunes filles qui vont puiser de l’eau pour la maison. Ils ont avec eux des bidons de 5 ou 10 litres chacun. Et les plus forts se chargent des bidons de 20 litres.

 

Protection de l’enfant

Un jour, j’ai vu un enfant de 9 ans avec un bidon de 10 litres. C’est juste inacceptable ! Un enfant de 9 ans ne peut pas transporter un bidon qui pèse autant.

« L’enfant a le droit d’être protégé contre tout travail mettant en danger sa santé, son éducation ou son développement », stipule la Convention relative aux droits de l’enfant.

Et les parents doivent donc protéger les enfants. Et face au manque d’eau, certains parents encouragent les enfants à aller chercher de l’eau. Qui peut vivre sans eaux ? Je pense que malgré les difficultés pour avoir de l’eau, il ne faudrait pas oublier que l’enfant est un être fragile qui a besoin d’être protégé. Et transporter des bidons lourds pourrait nuire à sa santé et à son développement.

 

En fait, le manque d’eau est déjà une violation du droit de l’enfant d’avoir accès à l’eau potable. Et cette violation en entraîne une autre : le fait que l’enfant n’est pas protégé lorsqu’il transporte des charges lourdes qui peuvent nuire à sa santé.

C’est l’interdépendance des droits de l’enfant.

Je voudrais que le gouvernement prenne des mesures pour que la Regideso, compagnie nationale de fourniture d’eau, puisse fournir de l’eau potable aux ménages. Ainsi, certains enfants ne seront pas obligés à porter des charges lourdes en allant chercher de l’eau.