L’eau : un élément très capital pour tout être humain

Tous les enfants ont un très grand besoin d’une eau potable pour bien être en forme et bien grandir. Malgré que notre pays la République Démocratique du Congo (RDC), dispose des meilleures ressources en eau, les enfants continuent toujours à souffrir et même mourir à cause d’un non accès à l’eau potable.

Dans notre ville de Bukavu, la situation de l’eau potable n’est pas différente de celle du pays en général. La REGIDESO qui est pour nous l’unique source de distribution de l’eau potable dans la ville fait face à beaucoup de difficultés pour approvisionner toute la population.  Lors de ma descente sur terrain dans un quartier de la ville, j’ai croisé une demoiselle du nom de Catherine qui est confiante en un avenir meilleur et qui m’a expliqué quelques défis auxquels les enfants font face pour avoir de l’eau potable.

« Dans une semaine, dans notre quartier nous recevons de l’eau à deux reprises, soit une fois la semaine ou deux fois. Quelques fois mes frères et moi nous nous réveillons très tôt le matin ou pendant la nuit pour aller à la recherche de l’eau et pour y parvenir nous devons parcourir des très longues distances. Des fois, lorsque nous en manquons, ma scolarisation est touchée, il arrive que je ne parte pas à l’école », dit la jeune Catherine.

Le manque d’eau a des conséquences multiples

L’insuffisance en eau potable ne laisse pas d’autre choix à la population que de faire recours aux eaux sales provenant des rivières et/ou les eaux de pluie.  Comme nous le savons, l’eau des rivières n’est pas appropriée pour la consommation ni pour la cuisson, car elle contient beaucoup des microbes qui peuvent nuire à la santé. Faute de la capacité financière des parents, beaucoup d’enfants utilisent cette eau des rivières pour la cuisson, pour prendre une douche, pour exercer quelques taches ménagères et autres.

Une réponse favorable et satisfaisante de la part de notre gouvernement Congolais est nécessaire pour éviter le désastre, le pire. En tant qu’Enfant Reporter de la ville de Bukavu, mon souhait est de voir tous les coins de la ville approvisionnés en eau potable, en particulier toutes les écoles de la ville et en général la population entière afin d’éviter les maladies des mains sales.

Quant à la REGIDESO, il serait mieux de relever les vieillissements des infrastructures qui ne permettent pas de fournir un meilleur service à la population. Pour que demain soit meilleur, il faut très bien investir aujourd’hui et pour nous demain c’est l’enfant. Que le gouvernement Congolais en collaboration avec ses partenaires s’intéresse suffisamment à la question de l’eau potable afin d’assurer le bien être de tous les enfants congolais et de toute la population en général.

L’article 24 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant stipule que « chaque enfant a droit de jouir d’une bonne santé et d’une alimentation suffisante et saine. » N’oublions pas que l’eau c’est la vie.

The following two tabs change content below.

Pascaline

Pascaline est Enfant Reporter de la ville de Bukavu. Âgée de 16 ans, elle est convaincue que la santé n’a pas de prix et que sans cela, les enfants ne peuvent pas préparer leur avenir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *