crossorigin="anonymous" integrity="sha256-00ZHVtB05zhS034zxRE/UJFzFiDsBCmRenTx1qgNAtU="
Nephtalie Kaleba est un enfant reporter de la ville de Kisangani, dans la province de la Tshopo.

Je m’appelle Nephtalie Kaleba, enfant Reporter de Kisangani. J’ai 13 ans. Ma soeur vient d’être gravement malade de la malaria, à cause de notre environnement insalubre.

 

Nous vivons dans la concession de l’université de Kisangani. Derrière l’université, il y a beaucoup d’herbe qu’on ne coupe jamais. En plus de cela, il y a des étangs de pisciculture, qui servent à la production de poisson. Ce qui est une bonne chose. Mais si les étangs sont bien pour garantir la production de poissons à l’université, je pense que cette dernière devrait bien en prendre soin, car il y a des maisons à côté. L’herbe non coupée constitue justement une reserve de moustiques, et les étangs n’en parlons pas.

Insalubrité à Kisangani Université

Végétation luxuriante à Kisangani Université (@Ponabana)

Cela fait que déjà à 17 heures, toutes nos fenêtres de la maison sont fermées. Il est très difficile de rester dehors la nuit chez nous, à cause de ces moustiques et de cet environnement. Voilà pourquoi ma soeur Laurianne âgée seulement de 4 ans, est tombée gravement malade.

 

Je demande aux autorités de l’université de bien prendre soin de leurs étang de poissons et de désherber leurs alentours, afin de garantir un environnement viable aux populations alentours..

 

 

 

 

Encadreur : Jeannette Kolongo