crossorigin="anonymous" integrity="sha256-00ZHVtB05zhS034zxRE/UJFzFiDsBCmRenTx1qgNAtU="
Esther Bakanda, 17 ans, est enfant reporter dans la ville de Mbandaka, province de l'Equateur.

Dans la ville de Mbandaka, dans la province de l’Equateur, les enfants peuvent être touchés par Ebola. Surtout s’ils n’ont pas les bonnes informations. Je suis Esther Bakanda, enfant reporter dans la ville de Mbandaka. 

 

Des amis, élèves dans d’autres écoles de Mbandaka, nous ont parlé du retour de la maladie à virus Ebola dans notre ville. D’autres élèves nous disent qu’ils sont déjà sensibilisés dans leurs écoles. En fait, Ebola est une maladie dangereuse. Il faut bien se protéger pour l’éviter. 

Je trouve que la sensibilisation dans les écoles est une bonne chose parce que c’est l’endroit où beaucoup d’enfants se retrouvent. Ils se partagent de l’eau, se saluent par la main et ont des habitudes qui peuvent favoriser la propagation du virus si seulement un seul enfant est atteint. 

Certains élèves nous ont aussi raconté qu’il faut régulièrement se laver les mains avec du savon pour éviter d’attraper Ebola. Il faut aussi éviter tout contact de salive, sang, etc., avec toute personne. Ces élèves nous rapportent ce qu’on leur a dit pendant la sensibilisation dans leurs écoles. Aussi, on leur a dit qu’il faut signaler le plus vite possible tout cas suspect pour éviter la propagation. 

Parler de la vaccination

Il y a aussi la possibilité de se faire vacciner contre Ebola avec un vaccin qui est disponible et homologué. 

Mais, j’aimerais bien qu’on vienne aussi sensibiliser les élèves dans mon école. Parce que, quand je vois nos habitudes quotidiennes en classe, nous risquons d’attraper cette maladie. Par exemple, pendant la récréation, nous avons tendance à nous partager un seul sachet d’eau pour trois ou quatre personnes. Chacun boit de l’eau dans ce sachet. Et si seulement l’un de nous est atteint d’Ebola avant la manifestation des signes, imaginez combien d’élèves peuvent ramener cette épidémie dans leurs familles. 

 

Ebola est une maladie dangereuse, surtout pour les enfants qui sont des êtres fragiles. Les enfants peuvent facilement s’exposer à Ebola. Je pense que si nous sommes sensibilisés dans nos écoles, il y aura moins de risques de transmission d’Ebola des enfants dans leurs familles et dans la ville. 

 

Chers sensibilisateurs, vous êtes la bienvenue dans nos écoles. Venez nous expliquer tout sur la maladie à virus Ebola. Si nous sommes sensibilisés dans nos écoles, nous allons diminuer les risques de contamination dans la ville de Mbandaka.