crossorigin="anonymous" integrity="sha256-00ZHVtB05zhS034zxRE/UJFzFiDsBCmRenTx1qgNAtU="
Cécile Yeyama, 18 ans, est Enfant Reporter de Kisangani dans la province de la Tshopo.

Je suis Cécile Yeyama, Jeune Reporter de la ville de Kisangani et j’ai 18 ans. Je vous raconte comment s’est passé ma journée de la publication des résultats des examens d’état.

J’ai terminé mes études au lycée Anuarite en section scientifique. C’était un vendredi matin comme les autres, j’avais hâte et j’étais très impatiente de pouvoir composer mon code et trouver mes résultats.

La liste des lauréats a été publiée vers 12 heures et c’est sans étonnement que je découvre le nom d’une camarade, la première de ma classe. A ce moment, la pression commençait à monter.

Le Ministre de l’Education a alors déclaré dans une publication officielle qu’il fallait attendre 18 heures pour le reste des finalistes. Ce jour-là, les secondes étaient presque comme des minutes et les minutes des heures. C’était long à attendre !

J’étais tellement sous le stresse que je n’ai pas pu manger toute la journée. A 20 heures, il n’y avait toujours rien… Le stresse a peu à peu laissé la place à l’énervement parce que le Ministre nous avait promis les résultats pour 18 heures.

A 22 heures, je décide de m’endormir pour calmer mes esprits. Dans mon sommeil, j’ai entendu du bruit mais je me disais que c’était dans mon rêve mais le bruit devenait de plus en plus fort. Je me suis donc réveillée et c’est mon père qui m’accueilli au salon en me disant : « félicitations ma fille, on a déjà vérifié tes résultats, tu as réussi avec 64% ».

A ce moment-là, j’étais la plus heureuse du monde ! J’ai crié comme jamais je ne l’avais fait et j’ai un peu pleuré aussi. Ce jour sera à jamais gravé dans ma mémoire.

 

 

Encadreur : Alexis Kabwika