Travaux forcés, briseurs d’avenir

Enfants soldats, employés domestiques ou enfants travaillant dans les mines, trieurs de déchets, victimes de prostitution, ouvriers agricoles, ouvriers sur des chantiers, etc.

Tous ces enfants sont exposés à des travaux dangereux et nous dénonçons cette forme de maltraitance grave.

Qu’est-ce que le travail des enfants ?

Le travail des enfants est la participation des personnes mineures à des travaux pour une finalité économique et s’apparentant à l’exercice des travaux d’adultes. En pratique, parmi les enfants travailleurs nous trouvons le travail « acceptable » (celui qualifié de léger et s’intégrant dans l’éducation de l’enfant et sa vie familiale comme faire la vaisselle par exemple) et le travail « inacceptable » (celui qualifié de trop dangereux et dur pour une personne jeune comme les travaux dans les mines).

Nous distinguons plusieurs causes de cette forme de maltraitance :

  • – le chômage des parents oblige certaines enfants à travailler pour aussi aider à subvenir aux besoins de la famille ;
  • – la non-gratuité des écoles, quoi que cette année elle a été instaurée dans notre pays ;
  • – les enfants abandonnés dans la rue qui sont forcés de travailler dans des carrés miniers pour se trouver de quoi manger ou de se prostituer ;
  • et bien d’autres encore.

A chaque problème, sa solution !

Le travail des enfants nuit à leur santé car ils sont contraints d’exercer des travaux non adaptés à leurs âges ni à leurs capacités physiques. Les adultes qui emploient les enfants ne font que les exploiter car ils travaillent dur mais ne reçoivent même pas la moitié du revenu de leur travail abattu.

Les causes sont bien nombreuses que nous ne finirions pas d’en citer, cependant les solutions aussi sont nombreuses. L’instauration de la gratuite de l’école est l’une d’entre elles car un enfant qui va à l’école est un enfant qui sort de la pauvreté. En grandissant, il pourra trouver un bon travail et pourra ainsi scolariser ses enfants. Pour que cela soit possible chaque pays, en particulier notre pays la République Démocratique du Congo, doit s’engager à rendre l’éducation obligatoire et offrir des bonnes conditions d’étude aux enfants en payant décemment les enseignants.

Il faut punir sévèrement chaque adulte qui exploitera un enfant pour des fins financières, créer et donner du travail aux adultes en chômage pour leur permettre de subvenir aux besoins de leurs familles respectives.

En mettant en place des centres d’accueil et des milieux d’épanouissement pour les enfants, il sera possible d’aider les enfants qui ne sont pas doués pour les études mais qui ont un talent pouvant leur servir dans la vie future.

Chaque enfant a le droit d’être protégé contre le travail qui nuit à sa santé ou qui l’empêche d’aller à l’école comme stipulé dans la Convention relative aux droits de l’Enfant.

The following two tabs change content below.

Noella

Noella, 16 ans, est Enfant Reporter de la ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Latest posts by Noella (see all)

Related Posts

No related posts found.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *