Une population correctement informée est moins en danger lors d’une éruption volcanique

Goma, République Démocratique du Congo, 28 juillet 2015

En 2002, une éruption du volcan Nyiragongo avait détruit 13% de la ville de Goma et du territoire de Nyiragongo, à l’Est de la RDC.

volcan

Goma se trouve non loin de la région volcanique des Virunga, localisée entre le lac Kivu et les volcans Nyiragongo et Nyamulagira qui, lui, entre en éruption presque chaque année.

L’impact de ces éruptions sur les infrastructures perturbe souvent les activités économiques, sociales et scolaires. Plusieurs cas d’accidents causés par l’absence de mesures de prévention ont été enregistrés par l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG).

L’engagement du ministère de l’EPSP dans ce programme est capital.

En 2014, un programme d’éducation sur la réduction des risques de catastrophes naturelles a été mis en place dans les écoles de Goma et celles de sa périphérie par le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP), en collaboration avec l’UNICEF.

Le 20 juillet 2015, le Chef de Bureau de l’UNICEF Zone Est, Monsieur Thierry Dentice, a mené auprès de Madame la Ministre Provinciale de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel du Nord-Kivu, un plaidoyer fort afin de renforcer l’éducation pour la prévention des catastrophes naturelles, principalement les éruptions volcaniques.

Pour encourager et solliciter davantage l’implication du Ministère de l’EPSP dans ce programme, M. Dentice a remis trois beaux cadres portant des images montrant la participation de Son Excellence Adèle Bazizane, Ministre provinciale de l’Education au Nord-Kivu, dans les activités d’information sur les éruptions volcaniques, dans le cadre de ce projet.

Le Chef du bureau UNICEF Zone Est et Madame Adèle Bazizane, Ministre Provinciale de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel du Nord-Kivu.

Le Chef du bureau UNICEF Zone Est et Madame Adèle Bazizane, Ministre Provinciale de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel du Nord-Kivu.

« L’UNICEF et l’EPSP lancent la deuxième phase de cet important projet en septembre dans la cité de Sake. L’implication du Gouvernement de la RDC dans le projet a contribué à la réussite de la première phase », a indiqué Thierry Dentice.

Informer les enseignants et les apprenants pour protéger les populations

Il faut signaler qu’au cours de la première phase du programme, un manuel d’Education sur le Volcan a été élaboré ; 26 inspecteurs de l’enseignement et 576 enseignants des écoles de la ville de Goma et du territoire de Nyiragongo ont été formés et 86 écoles ont été sensibilisées sur les mesures préventives liées aux risques volcaniques dans la ville de Goma et dans le territoire de Nyiragongo.

Dans le même cadre, une exposition photo a été organisée à la même période dans 3 sites de la ville de Goma pour sensibiliser la grande population.

Des outils d’éducation (bande dessinée, dépliants, posters, figures-matériels didactiques de sensibilisation) ont été produits.

« Ce programme donne aux enfants en bas-âge la possibilité de comprendre comment fonctionne le volcan, de savoir ce qu’il faut faire lors d’une éruption volcanique et surtout, relayer cette information dans les familles. Le programme touche d’un côté les enfants et de l’autre, les parents », a dit Dario Tedesco, Professeur à la Deuxième Université de Naples et à l’OVG, une des organisations partenaires du projet.

La Ministre a rassuré de l’implication de son Ministère dans ce programme qu’elle juge très important pour la prévention des risques liés aux catastrophes naturelles en milieux scolaires.

La remise de ces photos me réjouit.

« Sensibiliser, surtout nos petits enfants de l’école primaire, sur les risques volcaniques, apprendre à vivre avec les volcans et connaître aussi les avantages de la présence des volcans, c’est un projet que je salue. C’est pourquoi je demande au Chef de Bureau de l’UNICEF que nous puissions dupliquer ces activités dans toutes les écoles de la ville de Goma et de sa périphérie. », a déclaré pour sa part madame la Ministre.

Grâce à ce programme, la population est correctement informée, elle sait ce qu’il faut faire et est ainsi moins en danger.

Photos : UNICEF RDC/2015/Kelvin Batumike (Dario Tedesco pour le volcan)

The following two tabs change content below.

Kelvin Batumike

Ancien Enfant Reporter et passionné par la défense des droits des enfants,Kelvin Batumike s'est donné pour mission de promouvoir les talents des jeunes afin de leur permettre de prendre leurs responsabilités pour le développement du pays.

Former Child Reporter and avocating for children’s rights since a very young age , Kelvin Batumike has taken it upon himself to promote young people and their talents so as to enable them to assume their responsibilities for the development of the DR Congo.

One comment

  • IL est vrais qu’une population sans information, elle est indirectement morte et enterré. Ce pourquoi chacun de nous est sensé informer la population sans information. A notre niveau, la connaissance exacte d’un développement du pays conduit au progrès .

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *