crossorigin="anonymous" integrity="sha256-00ZHVtB05zhS034zxRE/UJFzFiDsBCmRenTx1qgNAtU="
Junior Beya, 11 ans, est enfant reporter à Kamonia, province du Kasaï.

Je m’appelle Junior Beya et j’ai 11 ans. Je suis enfant reporter de Kamonia dans la province du Kasaï. Un samedi matin comme d’habitude, je suis allé chez mon ami Lucas pour qu’on passe notre journée ensemble.

À mon arrivée, j’étais surpris de voir mon ami en larmes, seul, assis par terre juste à côté de la porte de la maison.

J’ai tout de suite senti que quelque chose ne va pas. Lucas n’a pas l’habitude de pleurer ainsi. Il est plus âgé que moi de deux ans et c’est lui le plus fort de nous d’eux. Le voir pleurer m’a un peu choqué. J’ai tenté de le consoler. Quand il s’est calmé, il m’a expliqué que ses parents l’ont abandonné. Je n’en revenais pas.

 

 

Des parents partis refaire leur vie sans penser à l’enfant

 

Lucas est un ami que je connais depuis tout petit. On a étudié ensemble dans la même école et on passe tous nos weekends ensemble. Nous jouons aussi ensemble dans le quartier. On est inséparables.

Il m’a dit que son père est allé en Angola se remarier avec une autre femme et sa mère est également allée à Tshikapa, le chef-lieu de la province du Kasaï, pour se remarier aussi à un autre homme. Lui est resté seul avec sa grand-mère.

Depuis que je suis né, je n’ai pas encore entendu une histoire aussi triste et drôle en même temps. Deux parents vont reprendre leurs vies, chacun de son côté. Et ils délaissent leur enfant de 13 ans.

 

Benoît ne va plus à l’école

 

Ce qu’il y a de plus triste dans la situation de mon ami, ce que sa grand-mère n’a pas les moyens de le nourrir, de l’envoyer à l’école, ni même de le protéger. Elle est trop âgée pour s’occuper d’un enfant.  Quand Benoît demande d’aller à l’école, elle lui répond à chaque fois la même chose : « je n’ai pas les moyens de t’envoyer à l’école. De toutes les façons, ce n’est pas moi qui ai demandé à tes parents de se séparer ». Vous n’imaginez pas comment une telle réponse peut faire mal et démoraliser un enfant.

 

Que dit la loi ?

En lisant l’article 190 de la  loi portant protection de l’enfant sur le fait de délaisser un enfant, je suis convaincu que ce que les parents de Lucas ont fait, correspond à ce que dit cet article. La loi prévoit de lourdes peines qui peuvent aller jusqu’à 5 ans de servitude pénale.

J’aimerais qu’on sensibilise les parents sur leurs responsabilités vis-à-vis de leurs enfants. Les enfants n’ont pas choisi de venir au monde. Mais, ils sont souvent les premières victimes lorsque les parents se séparent.

Chers parents, les enfants ont besoin de votre présence et de votre protection.