Tychique Katabe a 15 ans. Il est enfant reporter à Kipushi, dans la province du Haut-Katanga.

En deux semaines, trois filles entre 14 et 16 ans ont été violées et abusées sexuellement à Kipushi, province du Haut-Katanga. Je suis Tychique Katabe, enfant reporter de Kipushi et j’ai 15 ans. Je suis surpris d’apprendre qu’autant de filles ont été violées et abusées sexuellement par des adultes ici à Kipushi.

 

Les trois filles victimes de viol et d’abus sexuels font partie de mon groupe d’amies. Je suis tellement choquée et j’ai la peur au ventre. Depuis que cet incident s’est passé avec trois de mes amies, j’ai maintenant peur de tout adulte qui tente de m’approcher. La victime a tout raconté à Ketsia, son amie. Ketsia à son tour m’a tout raconté. Elle a 16 ans.

 

Le Pasteur a abusé d’une fille de 14 ans dans sa maison alors qu’elle faisait le ménage

 

Rosy a 14 ans. « Sa maman l’a envoyée chez son pasteur pour l’aider à faire le ménage. Du coup, le pasteur a sauté sur Rosy et l’a violé. Le pasteur lui a dit de ne rien dévoiler. Ruth vient de perdre sa virginité » me confie Ketsia.

« La deuxième fois, Rosy a été une fois de plus envoyée par sa mère pour la même tâche. Elle a refusé. Sa mère a insisté pour qu’elle parte encore chez le pasteur. La fille est encore violée par le même homme qu’elle vient aider. La maman demande une troisième fois à Rosy d’aller travailler chez le pasteur. Mon amie refuse catégoriquement. Elle ne veut plus entendre parler du pasteur. Sa mère ne sachant rien des viols sur sa fille l’a frappée. La pauvre Rosy est obligée malgré elle d’y aller. Encore une fois de plus, Rosy est violée pour la troisième fois », m’a raconté Ketsia.

Lorsque Rosy dénonce l’affaire, elle est examinée pour que l’on confirme si elle a été violée. Le pasteur a été arrêté. L’affaire est maintenant entre les mains du parquet de grande instance de Kipushi.

 

Deux filles, enfermées 3 jours dans une maison et abusées sexuellement à Kipushi

 

Deux autres filles de Kipushi ont été enfermées dans une maison. Pendant trois jours, elles ont été violées par deux hommes. L’une des victimes a 16 ans et l’autre a 14 ans. Elles ont quitté leurs maisons respectives comme d’habitude. En route, elles ont été pratiquement enlevées par ce coiffeur et le motard. Ces hommes les ont enfermés dans une maison pour les violer pendant ces trois jours. La police est à leur recherche. Je m’imagine tout ce qu’elles ont subi et je suis traumatisée.

 

La loi est-elle muette sur les viols et abus sexuels sur mineures ?

 

L’article 170 de la loi portant protection de l’enfant en RDC stipule que : « le viol d’enfant est puni de sept à vingt ans de servitude pénale principale et d’une amende de 800 000 à 1 000 000 FC ». Et cette peine doit être doublée dans le cas des personnes qui ont une autorité sur l’enfant. C’est le cas du pasteur sur la fille mineure. De surcroît, fille d’une fidèle de son église. Je demande aux autorités judiciaires d’appliquer la rigueur de la loi pour décourager cette pratique qui nous traumatise.

  • Les prénoms ont été modifiés

 

 

Encadreur : Christian Katondo