Des solutions durables pour et par les jeunes

Du 24 au 27 avril 2019, Elie et moi avons participé au Deuxième Forum panafricain de la jeunesse qui s’est tenu au siège de l’Union Africaine à Addis Abeba en Ethiopie. Ce forum a été organisé dans le but de lancer « 1 million d’initiatives d’ici 2021 » afin de trouver des solutions durables sur les questions de l’éducation, de l’emploi, de l’entrepreneuriat et de l’engagement des jeunes africains. Un peu plus de 300 adolescents et jeunes, âgés entre 15 et 35 ans, ont pris part à ce forum.

« L’Afrique contient le plus grand nombre des jeunes au monde et ceux-ci sont remplis de potentiel », a déclaré Moussa Faki, président de la Commission de l’Union Africaine, lors de son discours de lancement. Présentement, beaucoup de jeunes africains pensent qu’ils ne peuvent trouver des solutions à leurs problèmes qu’en atteignant l’Europe… mais le nombre de morts dans les eaux internationales ne cesse d’augmenter. En donnant l’opportunité aux jeunes de mettre en place de nouvelles initiatives pour le développement du continent, il sera possible d’améliorer les conditions de vie en Afrique et changer la situation actuelle.

4E : éducation, emploi, entrepreneuriat et engagement

Lors du forum, nous avons travaillé pour proposer des solutions aux différents problèmes relevés dans les domaines de l’éducation, de l’emploi, de l’entreprenariat de d’engagement des jeunes. Selon les 300 jeunes présents lors des discussions, il est nécessaire de :

  1. Rechercher des opportunités à travers l’Afrique dans les 4E afin d’en faire bénéficier les jeunes de tous les pays ;
  2. Assurer un accès à l’emploi via l’octroi de bourses dans le domaine de l’éducation et la facilitation des formations en ligne avec un diplôme reconnu dans toute l’Afrique ;
  3. Faciliter l’accès aux capitaux à travers un système de tontine pour le financement des initiatives entrepreneuriales ;
  4. Faire respecter les instruments juridiques existant au niveau régional ou continental en redoubler d’efforts dans l’engagement des jeunes.

Ces solutions ont été retenues par la Commission de l’Union Africaine et par les différents partenaires temps que l’UNICEF, UNFPA, l’Organisation Internationale du Travail, Trace TV, Facebook, Ecobank, Banque Mondiale et Coca Cola. Ils se sont engagés pour appuyer les jeunes à mettre en place « 1 million d’initiatives d’ici 2021 » en proposant des programmes de formation, de stage et en s’engagent à créer de l’emploi pour les jeunes par exemple.

Afin de permettre une amélioration accélérée des conditions de vie des jeunes africains, le Conseil Consultatif des jeunes qui existe au niveau de la Commission de l’Union Africaine s’est engagé à soutenir nos solutions. Composé de 10 jeunes, ce conseil représente les jeunes africains devant les chefs d’Etat et gouvernements.

La participation des jeunes est une des clés pour le développement

Lors de ce forum, j’ai tissé des relations avec des jeunes venus de quatre coins de notre continent. Ce forum a été l’occasion de partager ce que nous faisons en République Démocratique du Congo pour impliquer les adolescents – dès leur plus tendre enfance – dans les questions qui les concernent. J’ai défendu l’idée que la participation des jeunes est une des clés pour le développement. Je suis convaincue que les jeunes qui ont été impliqués dans le passé, en tant qu’Enfant Reporter ou membre des comités d’enfants par exemple, affrontent le monde professionnel sans complexe.

Je m’en voudrais de ne pas vous dire que j’ai été désigné « rapporteuse » dans mon groupe de travail, qui a planché sur l’emploi. J’ai eu le privilège de présenter, au nom du groupe, du haut de la tribune de la Commission de l’Union Africaine, les résultats de nos réflexions. Je suis reparti d’Addis Abeba fière d’avoir accompli la mission mais aussi et surtout motivée à travailler encore plus dans mon pays pour l’amélioration des conditions de vie des adolescents et des jeunes.

Lire aussi :

The following two tabs change content below.

Joëlle

Joëlle est une Jeune Reporter de la Ville-Province de Kinshasa.

Derniers articles parJoëlle (voir tous)

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

One comment

  • C’est génial tout ça. Les 4E mettent bien en évidence les éléments clés même du développement de ce continent majoritairement jeune.
    Reste à voir l’application de ce qui aura été retenu en tout cas.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *