Depuis qu’elle a 14 ans, Plamedi est Enfant Reporter de la ville de Mbuji-Mayi. Devenue majeure aujourd’hui, elle continue à s’intéresser aux questions liées à l’éducation et à l’alimentation de l’enfant.

Depuis l’année passée, le monde entier fait face à la pandémie de coronavirus. Cette maladie, qui a tué de très nombreuses personnes, se propage par le contact humain. En tant qu’enfants, nous sommes inquiets de la fermeture des écoles en RDC car elles sont d’une importance capitale pour le développement.

Etat d’urgence et fermeture des écoles

Lorsque l’état d’urgence avait été décrété sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo (RDC), les enfants se réjouissaient car ils pensaient que la fermeture des écoles était un congé non prévu. Mais rapidement, nous avons rencontré des difficultés…

D’habitude nous sommes mobiles et dynamiques. Pendant le confinement, nous n’arrivions pas à être mobiles. Nous étions censés passer toute une journée à la maison. A force d’être au repos et à nous distraire, on a oublié les cours et les matières étudiées. Le confinement n’était pas une situation à laquelle nous n’étions pas habitués et il était difficile de s’y adapter.

L’importance de l’école

Partout dans le monde, une bonne éducation est indispensable. La famille est le premier lieu où un enfant est éduqué mais cela n’exclue pas le rôle important que joue l’école. A l’école, un enfant apprend des choses indispensables pour sa future vie d’adulte :

  • – Il y apprend à lire, écrire et calculer ;
  • – Il y apprend à développer ses aptitudes physiques, mentales et intellectuelles ;
  • – Il y prépare son futur ;
  • – Il y apprend le respect envers les autres personnes et surtout l’obéissance à ses parents ;
  • – Il y apprend à respecter les valeurs morales.

Ecoles en RDC : quelle est la situation aujourd’hui ?

La situation est pire encore car depuis le 18 décembre 2020, les écoles dans le pays sont à nouveau fermées en raison de la crise sanitaire. Cela prive encore une fois des milliers d’enfants de leur droit à l’éducation. Certes, l’enseignement à distance via la radio est une alternative mais ce n’est pas une solution pour tout le monde. Certaines régions ne sont pas couvertes par la radio et de nombreux ménages ne disposent pas d’un poste récepteur.

Il y a des choses que les parents peuvent apprendre à leurs enfants mais d’autres qui doivent être apprises à l’école. Nous demandons aux autorités de ne ménager aucun effort pour éradiquer cette pandémie et de chercher des stratégies alternatives pour permettre aux enfants de reprendre le chemin de l’école.

Comme le stipule la Convention relative aux droits de l’enfant, l’école est d’une importance capitale pour l’enfant car tout ce qu’il sera demain est le reflet de ce qu’il avait appris dès son bas âge.