crossorigin="anonymous" integrity="sha256-00ZHVtB05zhS034zxRE/UJFzFiDsBCmRenTx1qgNAtU="
Espérance Wanet est enfant reporter, ville de Kinshasa.

Depuis l’instauration de la gratuité dans les écoles, beaucoup d’élèves ont quitté leurs écoles privées pour les écoles publiques. L’école primaire y est gratuite. Les parents ne paient aucuns frais scolaires, sauf peut-être les frais de fonctionnement, ça depend.  Je suis Espérance Wanet, enfant reporter de la ville province de Kinshasa. J’ai échangé avec des élèves d’une école dans la commune de Makala.

 

Les élèves affirment qu’ils ont choisi ensemble avec leurs parents de quitter leurs écoles privées, pour les écoles publiques parce qu’ils ont le droit d’étudier gratuitement. Beaucoup d’élèves de cette école à Makala disent que les frais scolaires dans les écoles  privées étaient élevés. Parfois, ils étaient chassés des cours lorsqu’ils n’avaient pas payé ces frais. Dans tous les cas, c’est comme cela que ça se passe.

 

La gratuité de l’enseignement, une chance pour les enfants démunis

 

Pour ces enfants, la gratuité de l’enseignement est venue permettre et faciliter aux plus démunis de bénéficier du droit à l’éducation, l’accès à l’enseignement. Certains élèves trouvent que leur nouvelle école publique offre une formation de bonne qualité.

D’autres estiment que le nombre élevé d’élèves dans les salles de classe ralentit le rythme d’apprentissage.  Ce qui n’est pas faux. Aussi, les enseignants ont des difficultés pour enseigner ou de suivre tous les élèves. Les écoles publiques ont reçu beaucoup d’enfants au cours de l’année 2020-2021.

 

Des élèves oui mais pas assez de bancs dans les salles 

 

La moyenne d’élèves par salle étant de soixante, les profs sont obligés de se rassurer que tous les élèves sont à peu près au même niveau de compréhension. J’ai lu un article de Katy, un enfant reporter qui reclamait des bancs pour sa classe.  Dans leur salle de classe, ils sont 120 élèves et ils ont 21 bancs et deux sont cassés. J’étais choquée.

Le droit à l’éducation étant requis pour tout enfant, la gratuité de l’enseignement trouve son importance en favorisant l’éducation pour tous les enfants. Le gouvernement congolais devra prendre des mesures en créant des écoles publiques au-delà de celles qui existent déjà pour que la gratuité de l’enseignement soit efficace.