Hier c’était « eux sans nous » mais aujourd’hui c’est « nous avec eux »

Le Programme National de Santé de l’Adolescent (PNSA) est un programme spécialisé du Ministère de la Santé créé en 2003 en vue d’assurer la promotion de la santé des adolescents en gérant les problèmes de santé et le développement des adolescents.

Un groupe spécial de travail a été mis en place pour coordonner, suivre et évaluer les interventions multisectorielles des organisations et structures impliquées dans la promotion de la santé des adolescents et jeunes. Tous les trois mois, ce groupe d’adultes et d’experts se réunit pour discuter et échanger sur la santé des adolescents – sans des adolescents eux-mêmes soient impliqués. 

Pourtant, l’implication des jeunes et adolescents lors de la planification des actions et interventions à mener, facilitera l’atteinte des résultats. Par soucis de respecter le droit des adolescents d’être impliqués et pour besoin d’équité, sept adolescents ont été invités à prendre part à la réunion du groupe spécial de travail organisée à Kinshasa.

Loin d’être une participation figurative, notre participation à cette réunion a été très importante. Nos réponses à certaines questions ont permis de revoir certaines actions prises dans le plan. 

Mieux vaut tard que jamais

Grâce à notre participation lors de cette réunion, les participants ont compris que pour atteindre des meilleurs résultats en faveur des adolescents, il faut les impliquer dans la recherche et la mise en œuvre des solutions. 

Selon moi, le premier médecin de chaque personne, c’est d’abord lui-même.

A partir d’aujourd’hui, le PNSA va toujours faire appel aux adolescents comme des acteurs et pas uniquement comme de simples cibles des interventions. La feuille de route des activités du PNSA sera élaborée après avoir consulté les principaux concernés – les adolescents eux-mêmes !

Un exemple à suivre

L’implication de jeunes dans le PNSA est un exemple fort de l’implication des enfants, adolescents et jeunes dans les questions qui se rapportent à eux. Le Directeur du PNSA a reconnu que les stratégies du programme ne seront bonnes que lorsque les jeunes eux-mêmes les approuvent. Si les jeunes et les adolescents ne sont pas impliqués, les stratégies ne seront pas adaptées à leurs besoins et les résultats sont mitigés

Ceci est un plaidoyer en direction de TOUS les acteurs de la société pour une implication plus massive et effective des enfants, adolescents et jeunes en RDC. 

Lire aussi :

The following two tabs change content below.

Celena

Etudiante en communication, Celena est Jeune Encadreur du Réseau des Encadreurs pour l’Initiation à la Participation des Enfants. Celena est convaincue que prendre en compte les opinions des plus jeunes permet de les préparer à affronter les défis du monde.

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *