La voix des enfants portée haut par la Première Dame

« Si notre propre Etat ainsi que nos parents devraient nous ignorer à ce point, faisant de nous des enfants fantômes, tout en sachant que nous sommes totalement dépendant d’eux durant les 90 premiers jours prévus par la loi, aidez-moi à comprendre ce que veut dire amour pour un nouveau-né ? »

Cette phrase, on peut la lire dans la plaidoirie que Christiane, 14 ans, Enfant Reporter de Matadi, a adressé à la Première Dame.

Dans le cadre des activités de sa fondation, l’épouse du Chef de l’Etat, Madame Denise Nyakero Tshisekedi, parcourt différents villes et territoires de la province du Kongo-Central. Profitant de son passage à Matadi à quelques jours de la célébration de la Journée Internationale de la Jeune Fille, les Enfants Reporters ont fait entendre leurs voix sur les préoccupations des enfants.

Non aux violences basées sur le genre en RDC

Le mercredi 7 octobre, les Enfants Reporters de Matadi ont adressé à la Première Dame des plaidoiries sur les violences basées sur le genre en milieux scolaire, communautaire et familiale. Chacun a exprimé les frustrations vécues par leurs propres condisciples et la situation générale que révèle les différentes enquêtes menées sur la question ainsi que les dispositions de la Convention relative aux Droits de l’Enfant s’y rapportant. Les Enfants Reporters ont adressé des recommandations aux obligataires attitrés.

« La concrétisation de ces recommandations fera de la RDC un pays où le fait de naître fille ne sera plus un handicap brisant les rêves des millions d’individus, comme c’a été le cas pour nos amies. Nous aussi voudrions être des héroïnes et protagonistes dans la construction de notre pays. »

Le samedi 10 octobre, la Première Dame a visité la maternité provinciale de référence, au sein de laquelle un bureau secondaire d’état civil a été opérationnalisé avec l’appui de l’UNICEF. C’était, une fois de plus l’occasion pour les Enfants Reporters de plaider pour l’allocation d’un budget conséquent par la province aux activités d’enregistrement des naissances et pour la signature des arrêtés par l’autorité provinciale respectivement sur l’opérationnalisation des bureaux secondaires d’état civil, la création des bureaux secondaires d’état civil dans les maternités, quartiers et agglomérations ainsi que la désignation et l’affectation des officiers d’état civil des bureaux de l’ensemble de la province.

« Très distinguée Première Dame, chère maman Denise, ce n’est pas tous les jours que nous aurons l’occasion de vous rencontrer, encore moins notre cher papa Gouverneur. Juste une signature, un geste d’amour, fera de la rencontre d’aujourd’hui un jour mémorable. Il nous aura sorti de l’invisibilité légale. »

D’une oreille très attentive, digne d’une alliée, la Première Dame s’est montrée disposée à relayer les recommandations des Enfants Reporters auprès des différentes autorités ciblées aux niveaux national comme provincial.

The following two tabs change content below.

Enfants Reporters de Matadi

Latest posts by Enfants Reporters de Matadi (see all)

Related Posts

No related posts found.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *