crossorigin="anonymous" integrity="sha256-00ZHVtB05zhS034zxRE/UJFzFiDsBCmRenTx1qgNAtU="
Brigitte Musune est enfant reporter de Kipushi, dans la province du Haut-Katanga.

Dans la Province du Haut-Katanga, j’ai rencontré William Simbu lors d’un défilé de mode dans une école de Kipushi. Elle est élève en 4e humanités pédagogiques. Âgée de 17 ans, William est aussi la coordonnatrice du groupe des filles danseuses et mannequin à Kipushi. C’est génial, non ?

 

Je me nomme Brigitte Musune. Je suis enfant reporter de Kipushi. William que j’ai rencontré fait le défilé de mode pour bien marcher avec des chaussures à haut talon. Et aussi, elle dit vouloir apprendre à mieux se maquiller. 

William est une fille qui aime la mode, et du coup, les défilés de mode. Et cela fait déjà deux ans qu’elle coordonne un groupe de filles qui partagent la même passion qu’elle à Kipushi.

 

Pourquoi William aime organiser le défilé de mode ?

 

« Pendant la période des vacances je préfère faire des défilés de mode. Cela me permet d’apprendre à bien marcher avec des talons et de me préparer à la mode. J’apprends aussi comment bien me maquiller et mieux m’habiller. Le défilé de mode et être top modèle me permettent également de prendre soin de ma santé et de mes muscles », affirme William, initiatrice de l’événement.

 

Mannequin Kipushi

Fille mannequin lors d’un défilé à Kipushi (@ponabana)

 

 

Faire les défilés de mode est comme toute activité physique. Cela mobilise les muscles du corps et permet aussi d’affiner sa silhouette dans la bonne humeur. Non seulement on renforce ses muscles, mais on améliore aussi son équilibre et sa souplesse. Par les défilés de mode, on apprend à maîtriser son souffle et son endurance. 

 

 

« Pour une grande manifestation, nous passons dans des écoles pour demander s’il y a des filles qui veulent danser et faire le défilé de mode. Nous donnons à celles qui se manifestent notre programme des répétitions. Celles qui s’adaptent à notre rythme sont sélectionnées parmi les meilleures du groupe », explique William Simbu.

Les défilés de mode et la danse sont considérés comme des sports qui permettent d’évacuer le stress. Ce sont des activités qui permettent à l’esprit de se dégager. Je demande ainsi aux différentes autorités et aux personnes de bonne volonté de soutenir les différentes activités récréatives pour le bien-être de la communauté.

 

Encadreur : Christian Maland