Ma participation à la campagne sur l’enregistrement des enfants à l’Etat civil

© UNICEF RDC Almeras

Durant les grandes vacances, la Division provinciale de l’Intérieur de la Ville-Province de Kinshasa a organisé, avec l’appui de l’UNICEF, une campagne de sensibilisation des parents sur l’importance des actes de naissance et l’enregistrement des enfants à l’Etat civil. Nous avons remarqué que de nombreux enfants ne sont pas enregistrés à l’Etat civil alors que cette opération est gratuite dans les 90 jours qui suivent la naissance de l’enfant. Ceci ne nous a pas étonné car les résultats de l’Enquête MICS 2017-2018 renseignent qu’à peine 35% d’enfants de moins de 5 ans possèdent leurs actes de naissances.

Beaucoup de parents ignorent l’importance de cette question

L’acte de naissance est un document capital pour protéger un enfant, notamment contre les spoliations d’héritage, l’exploitation économique, l’exploitation sexuelle ou encore les mariages précoces.

Avec d’autres Enfants Reporters, nous sommes allés dans la commune de Bumbu à Kinshasa pour sensibiliser les parents sur la nécessité d’enregistrer les enfants à l’Etat civil. Les parents que nous avons rencontrés nous ont expliqué les raisons pour lesquelles leurs enfants ne sont pas enregistrés. Pour la plupart, ils n’étaient pas au courant de cette procédure mais certains ont évoqué le manque d’organisation des bureaux de l’Etat civil.

Après avoir expliqué aux parents pourquoi il était important de faire enregistrer leurs enfants, nous leur avons donné des fiches de renseignement expliquant comment les enfants ayant dépassés le délai d’enregistrement gratuit (90 jours) pourront bénéficier d’un enregistrement, grâce au jugement supplétif, prononcé sans frais.

Pour la seule commune de Bumbu, nous avons complété 604 fiches qui devraient permettre le rattrapage à l’enregistrement de 604 fratries donc plusieurs centaines d’enfants. Nous espérons que les autorités vont donner les actes de naissance à ces enfants dans un délai très court car, si cela n’est pas fait, les gens ne nous prendront plus au sérieux à l’avenir.

Pour chaque enfant, une identité

Tout enfant a droit à l’identité. Cette identité est reconnue par divers instruments juridiques reconnus par la République Démocratique du Congo (RDC) comme la Convention relative aux Droits de l’enfant qui stipule que « chaque enfant doit être enregistré, aussitôt sa naissance et a dès celle-ci le droit à un nom, le droit d’acquérir une nationalité ».

Je pense qu’il est nécessaire d’organiser plus de campagnes de ce genre car elles permettent à un grand nombre de gens de connaître les dispositions légales en matière de droits de l’enfant. Ces campagnes permettent aussi de récupérer un bon nombre d’enfants non encore enregistrés.

The following two tabs change content below.

Choisie

Choisie, 14 ans, est Enfant Reporter à Kinshasa. Elle a participé à plusieurs activités de plaidoyer en faveur de la protection, de l’éducation et de la participation des enfants.

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *