Je m’appelle Synthia Cilanda, enfant reporter dans la ville de Mbuji-Mayi, province du Kasaï-Oriental. J’ai 13 ans. J’ai rencontré Merveille, un enfant de 9 ans à Mbuji-Mayi. Cet enfant conduisait son père aveugle pour aller mendier dans la ville.

Il a accepté de me raconter son histoire. Alors, je l’ai approché pour lui poser quelques questions.

Merveille habite au quartier Tshiasasa, un quartier de Mbuji-Mayi. Et chaque jour, du matin au soir, il circule avec son père dans la ville pour mendier. Du coup, il n’a pas le temps d’aller à l’école. Alors, je me suis demandé quel avenir peut avoir un enfant qui accompagne son père mendier ?

« Lorsqu’on mendie, il y a des gens qui nous donnent un peu d’argent. Mais, il y a aussi d’autres qui nous insultent. Certaines insultes sont juste insupportables pour un enfant de 9 ans que je suis. Mon père ne travaille pas à cause de son handicap. Ma mère est morte quand j’avais 5 ans. C’est grâce à la mendicité qu’on arrive à vivre avec mon père », raconte Merveille.

 

Cet enfant n’a aucun espoir d’aller un jour à l’école. Et dans la ville de Mbuji-Mayi, il y a beaucoup d’enfants dans cette situation. Je me demande ce que l’Etat peut faire pour aider ces enfants. Ils doivent étudier pour contribuer à construire le Congo de demain. Mais, comment ils vont le faire s’ils ne vont pas à l’école ?

Encadreur : Maria Mulanga