La radio : un outil pour promouvoir les droits des enfants

Radio en RDC

© UNICEF RDC Naftalin

Je m’appelle Christine, je suis un Enfant Reporter de Bikoro, à l’ouest de la République Démocratique du Congo (RDC). Depuis 2016, je suis mobilisée pour défendre et faire respecter les droits des enfants au sein de ma communauté. A Bikoro, nous avons 4 radios mais elles ne fonctionnement plus pour des raisons inconnues depuis presque un an. Nous, enfants, n’avons plus accès à la radio alors qu’au 21ème siècle, la radio et la télévision sont des outils pour hausser notre voix sur les problèmes qui nous concernent.

La Convention internationale des droits de l’enfant reconnaît l’importance des médias pour que les enfants aient accès à l’information afin de promouvoir leur bien-être social, spirituel et moral ainsi que leur santé physique et mentale. Il est nécessaire de diffuser des émissions de qualité destinées et consacrées aux enfants mais aussi de donner l’occasion aux enfants de participer à la production des émissions, de parler de leurs espoirs, de leurs ambitions et de tout ce qui les concerne.

Depuis que les radios ne fonctionnent plus à Bikoro, la voix des enfants n’est plus vraiment entendue. Il est nécessaire qu’une radio communautaire soit mise en place, cela permettra aux enfants de parler de leurs droits mais aussi d’éduquer les personnes adultes qui ignorent et bafouent ces droits. Au début de l’année scolaire par exemple, les écoles demandent le paiement de certains frais aux élèves mais ne donnent pas de reçus. En tant qu’Enfants Reporters, nous avons initié une activité de sensibilisation à Bikoro mais si nous avions accès à la radio, notre activité pouvait toucher d’autres coins du territoire.

Les enfants représentent la majorité de la population mais leurs droits ne sont toujours pas respectés. Avoir une radio permet d’emmener un changement des mentalités au sein de la communauté. Dans certains villages éloignés, la population refuse de faire vacciner leurs enfants, mettant en danger leur survie et leur avenir. A travers la radio, nous pourrions diffuser des messages en rapport à la vaccination et faire comprendre à tout le monde que le vaccin est un droit pour les enfants. Refuser de faire vacciner un enfant, c’est violer ses droits. Grâce à la radio, les enfants comprendront qu’ils ont des droits et les adultes se rendront compte qu’ils ne peuvent pas torturer leurs enfants et s’enrichir sur leur dos. En effet, chez nous, beaucoup d’enfants ne vont pas à l’école car ils doivent travailler avec leurs parents

Nous avons besoin d’une radio pour amplifier notre voix et toucher un bon nombre des gens de Bikoro. Ne dit-on pas que la répétition est la mère des sciences ? Chaque jour, semaine et mois, nous pourrons parler des droits des enfants et leur importance. Nous avons d’autres moyens à notre disposition pour mener nos activités de sensibilisation et de plaidoyer mais nous ne saurons atteindre tout le monde sans la radio vu l’étendue du territoire.

Les enfants les plus éloignés ont eux aussi droit à l’information !

Plus d’infos sur la radio en RDC

The following two tabs change content below.

Christine

Christine est une Enfant Reporter de Bikoro. Depuis 2016, elle mobilisée pour défendre et faire respecter les droits des enfants au sein de sa communauté.

Derniers articles parChristine (voir tous)

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

8 comments

  • Excellent article Interpellanteur !
    Nous sommes persuadé que votre son de détresse entrera dans des bonnes oreilles pour une action immédiate…

    Reply
  • Bravo pour ce premier article Christine. Un plaidoyer fort qui mérite d’être entendu !

    Reply
  • Sincères félicitations chère enfant Christine ddans le Territoire de Bikoro. Merci également à l’Encadreur Christophe YOKA pour l’engagement dans l’accompagnement des ER dans ce coin en dépit des difficultés d’usage. Et surtout, d’août mis en application toutes les orientations reçues du Programme. Suis personnellement très ravie, fière et vous encourage TOUS de continuer encore et encore sur cette lancée. Merci du Plaidoyer fait.

    Reply
  • nous ferons tout pour la promotion des droits de l’enfant à Bikoro mais c’est sérieux ce plaidoyer et aussi la mobilité de l’encadreur que je suis. vu l’étendue de ma tâche et bien travailler, un moyen de déplacement qui l’aidera de Bikoro à Itipo… sera utile et important

    Reply
  • Félicitations à nos Enfants pour les efforts et le travail, merci également à l’équipe des Encadreurs de Bikoro et Itipo pour votre engagement dans le travail de la participation des Enfants

    Reply
  • Je salue cette plaidoyer combien. Si fort qui laisse de larme, il est ici question de plaider efficacement pour éradiqué les maux qui gangrènent le droit des enfants dans le monde, une occasion pour moi de hausser le ton en faveur des enfants des militaires et policiers dans des camps en RDC, une condition qui ne favorise ni l’essor, ni l’épanouissement de ces derniers.
    Livré à la Mercie de tout maux, les enfants des militaires et policiers sans avenir, ça et là l’abandon des structures d’éducation et de formation, la détérioration des instances sanitaires appropriées.
    Je plaide pour qu’un regard soit porté à ces enfants que nous essayons d’encadrer mais sans appuis quelconque.
    Ceci étant un S.O.S des enfants des militaires et policiers en RDC.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *