Choisie, 15 ans, est Enfant Reporter à Kinshasa. Elle a participé à plusieurs activités de plaidoyer en faveur de la protection, de l’éducation et de la participation des enfants.

Je suis Choisie Nseka, enfant reporter de Kinshasa. J’ai rencontré l’artiste musicien et chanteur congolais Lokua Kanza. J’ai échangé avec lui sur sa passion pour la musique et les difficultés qu’il a surmontées pour devenir aujourd’hui une référence et un modèle pour beaucoup de jeunes artistes.

 

Au cours de notre échange, Lokua Kanza m’a confié que sa passion pour la musique est partie de son admiration pour les chanteurs de son époque, notamment la Sud-Africaine Miriam Makeba. Cela a réveillé en lui l’amour et son goût pour la musique. Pour lui, l’important dans sa musique c’est de toucher les âmes et de communiquer à travers la musique. Son principal message est de faire comprendre aux gens qu’il ne faut jamais baisser les bras dans la vie. Quand il faut y aller, il faut y aller en le faisant avec amour et sans limites en ayant confiance en soi. Pour Lokua Kanza, l’amour de l’autre est au centre de tout.

 

Malgré les difficultés, il ne faut pas abandonner

Lokua Kanza

Lokua Kanza encourage un enfant dans une école (@ponabana)

 

 

L’artiste congolais est aujourd’hui une icône de la musique congolaise aux normes internationales. Pourtant, à ses débuts, il a été découragé. D’un côté par son entourage et de l’autre par les parents qui n’ont pas cru en sa passion au début de sa carrière. Après, il a rencontré des difficultés financières, qui ne l’ont pas non plus découragé à poursuivre son rêve.

 

Selon Lokua Kanza, la jeunesse congolaise d’aujourd’hui ne sait d’où elle vient ni où elle va. Voilà pourquoi elle a du mal à se fixer ses propres objectifs. Il estime aussi que certains jeunes talents n’ont pas confiance en eux. C’est pour cela qu’ils hésitent et pensent qu’ils n’arriveront pas à réaliser leurs choix. Comme lui, les jeunes doivent se fixer leurs propres objectifs et aller de l’avant sans se demander comment y arriver. Et pour réussir, Lokua Kanza pense qu’il faut avoir confiance en soi, tout en sachant d’où on vient et où on va.

 

 

Croire en ses rêves

L’artiste Lokua Kanza encourage les jeunes talents à ne pas baisser les bras face aux découragements des gens autour de lui, aux difficultés financières qui les empêchent de se lancer, aux doutes d’échouer. Son plus grand conseil est l’encouragement au travail, peu importe les conditions dans lesquelles on se trouve. Car, la vie nous donne toujours les choses pour lesquelles on tient jusqu’au bout.

« Rêver est bien. Mais avoir un objectif est mieux », m’a-t-on conseillé. Ceci pour dire que, au-delà des rêves, les jeunes doivent se fixer des objectifs à atteindre pour réaliser leurs rêves. Pour cela, j’ai appris après mon échange avec Lokua Kanza qu’il ne faut jamais abandonner aux premiers échecs. Comme on dit, « mieux vaut échouer en essayant que d’échouer en n’ayant pas essayé ». Le plus important à mes yeux, je pense que ce n’est pas le nombre de fois que l’on est tombé, mais plutôt le nombre de fois qu’on s’est relevé. Et pour aider les enfants à accomplir leurs rêves, le soutien des parents est très nécessaire pour les encourager.